Agevillage

La méditation pour retarder la maladie d'Alzheimer ?


Partager :

Depuis quelques années, la recherche scientifique explore la méditation comme moyen de lutter contre la maladie d’Alzheimer, ou du moins ses symptômes. Depuis 2016, une équipe de l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale) à Caen mène une étude d’envergure sur le sujet, afin de mieux comprendre les mécanismes à l'oeuvre, et cherche toujours 126 seniors pour y participer.

La méditation pour retarder la maladie d'Alzheimer ?De tout temps, quelle que soit sa religion, l’Homme s’est intéressé à la méditation, qu’il y cherche un apaisement, la paix intérieure ou tout simplement un état de relaxation.

Mais la science n’est pas en reste, puisque les chercheurs ont mené de nombreuses études sur le sujet, notamment dans le champ des neurosciences.

L’équipe dirigée par Gaël Chetelat s’intéresse plus particulièrement aux effets de la méditation, couplée à l’apprentissage de l’anglais, sur le vieillissement du cerveau et le risque de développer la maladie d’Alzheimer.

Un projet sur plusieurs années, financé par la Commission européenne et portant sur plusieurs groupes de volontaires.

Dans ce cadre, l’équipe recherche des volontaires âgés de plus de 65 ans. Ils doivent être disponibles dans les deux prochaines années, retraités depuis plus d’un an, ne pas parler anglais couramment ni pratiquer la méditation de manière intensive.

Des réunions d'information auront lieu les samedis 25 mars et 8 avril à 10h, et les mardis 25 avril et 9 mai à 17h30, au pôle de formation et de recherche en santé (2 rue des Rochambelles, à Caen).

Pour en savoir plus sur l’étude


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -