Agevillage
  >   Actualités  >     >   Plaidoyer : 13 demandes en ...

Plaidoyer : 13 demandes en faveur de la santé des aidants


Partager :

Le collectif Je t’aide a rendu public la semaine dernière son plaidoyer en faveur de la santé des aidants, déjà présenté à Matignon fin avril. Le gouvernement serait-il prêt à avancer sur la question ? Rien n’est pourtant joué : la France fait en effet partie des pays qui freinent sur la directive européenne sur « l’équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée des parents et aidants ».

plaidoyer du collectif je t'aideConsultés fin 2017 dans le cadre de la Journée nationale des aidants, plus d’un aidant sur deux a choisi de mettre la santé en tête des priorités pour 2018.

Le plaidoyer adressé par le collectif aux pouvoirs publics à donc pour objectifs de les interpeller sur l’état de santé fragilisé des aidants, leur place dans le système de santé global et le manque de reconnaissance des aidants auprès des professionnels de santé.

Il s’articule donc autour de trois axes et 13 demandes :

● Reconnaître les aidants comme acteurs majeurs de la santé publique :

  • Créer un statut d’aidant ouvrant à des droits concrets et à une réelle reconnaissance sociétale,
  • Mener une étude pour chiffrer le rapport coût / économie de l’apport des aidants à la société,
  • Rémunérer le congé de proche aidant et faire reconnaître les trimestres cotisés pour la retraite.

● Préserver la santé des aidants :
  • Proposer chaque année un bilan de santé 100 % pris en charge pour tout aidant identifié,
  • Soutenir les activités garantissant le maintien d’une bonne santé : sport, loisirs, alimentation,
  • Donner les moyens (informations et financements) d’accéder aux dispositifs propres à les aider,
  • Soutenir les services à la personne (valorisation, formation, rémunération),
  • Développer et démocratiser les offres de répit,
  • Sortir les jeunes aidants de l’ombre,
  • Mener une étude CNSA / DREES / Collectif Je t’Aide pour affiner l’impact de l’aide sur leur santé.

● Renouer une relation avec les professionnels de santé :
  • Sensibiliser les professionnels de santé, dès leur formation, au rôle des aidants,
  • Inciter généralistes et professionnels de santé à identifier les aidants,
  • Reconnaître l’expertise de l’aidant, sur le modèle de l’éducation thérapeutique du patient.
Ces demandes seront-elles entendues ? Le gouvernement ne semble en tout cas pas décidé à investir dans les politiques sociales.

Ainsi, la France compte parmi les pays européens qui bloquent la directive « l’équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée des parents et aidants », en discussion jusqu’au 28 mai, indique la magazine Forbes.

La directive prévoit notamment cinq jours de congés payés par an pour accompagner un parent en perte d’autonomie, la première demande inscrite au plaidoyer.

Lire le plaidoyer La santé des aidants, un enjeu de santé publique


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Facilavi

23/05/2018 17:05

Tous les aidants


Il est nécessaire d'oeuvrer pour la santé des aidants. On pense bien souvent aux aidants actifs mais il ne faut pas oublier les conjoints/ conjointes très âgé(e)s qui font ce qui leur est possible de faire. Ceux-là/ celles-là ont certainement des besoins encore différents et il ne faudrait pas les oublier !




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -