Agevillage
  >   Actualités  >     >   Prix des Ehpad : la piste d...

Prix des Ehpad : la piste du surloyer solidaire


Partager :

Atteignant 1 953 euros* en moyenne, le coût de l'hébergement en Ehpad français est généralement supérieur au revenu moyen des personnes de 75 ans et plus, s'élevant quant à lui à 1 740 euros. Pour rendre ces établissements accessibles à tous ceux qui en ont besoin, une piste : le surloyer solidaire.

surloyer solidaireProposé en 2011 par les l’Assemblée des Départements de France, qui regroupe les Conseils départementaux, le surloyer solidaire a été mis en place en 2015 dans 42 des 62 Ehpad du groupe associatif SOS seniors, habilités à l’aide sociale.

Le principe est simple : à l’instar des crèches et des cantines scolaires publiques ou associatives, il s’agit d’appliquer un tarif différent selon les revenus, les bénéficiaires les plus aisés permettant ainsi aux personnes qui ont le moins de ressources d’accéder au même service.


Comment ça marche ?


L’aide sociale à l’hébergement, financée par les Départements, sert à payer la facture des personnes aux ressources les plus faibles.

Or le tarif des Ehpad habilités à l’aide sociale est fixé par le Conseil départemental : il est donc « naturellement incité à plafonner les tarifs pour alléger le coût des dépenses consacrées à l’aide », selon le groupe.

Conséquence, des revenus moins importants pour les établissements et un accompagnement moins qualitatif pour les résidents.

Or toutes les personnes qui vivent dans un Ehpad habilité à l’aide sociale n’y sont pas éligibles : certaines disposent de revenus plus élevés.

Le groupe SOS seniors leur facture donc un surloyer solidaire, compris entre 2 et 9 euros. Un complément de revenus pour les Ehpad qui permet d’embaucher du personnel supplémentaire, d’améliorer le cadre de vie en achetant de matériel ou en effectuant des travaux, de financer des travaux innovants…

Mise en place dans les établissements


Cet aménagement de la tarification nécessitant une convention d’aide sociale avec le Conseil départemental commence à faire des émules.

Le groupe SOS seniors, qui présentait son bilan 2017 la semaine dernière et se disait très satisfait de l’instauration du surloyer solidaire, plaide pour que ce surloyer solidaire puisse être étendu aux Ehpad publics et associatifs qui le souhaitent.

*Tarif médian 2014


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -