Agevillage
  >   Actualités  >     >   Faire face à la dépression

Faire face à la dépression

Journée européenne de la dépression le 27 octobre


Partager :

Si la dépression peut survenir à tout âge – elle toucherait 15 à 20 % des Français -, les personnes âgées comptent parmi les plus à risques. D’autant que chez les plus âgés, elle prend souvent une forme masquée : 60 à 70 % des états dépressifs des personnes âgées seraient « négligés, méconnus ou mal traités », selon les gérontopsychiatres Philippe Thomas et Cyrille Hazif-Thomas.

« La dépression est un trouble mental courant se caractérisant par une tristesse, une perte d’intérêt ou de plaisir, des sentiments de culpabilité ou de dévalorisation de soi, un sommeil ou un appétit perturbé, une certaine fatigue et des problèmes de concentration », indique l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Mais les personnes âgées présentent fréquemment d’autres symptômes, moins caractéristiques.

Des symptômes spécifiques


A commencer par des douleurs (principalement désordres gastro-intestinaux, douleurs ostéoarticulaires et musculaires, troubles cardiovasculaires, maux de tête), pouvant parfois prendre une ampleur hypocondriaque, notamment en lien avec des problématiques cardiovasculaires, urinaires ou gastro-intestinales.

Chez les patients âgés, les problèmes de concentration se muent en troubles cognitifs, qui les inquiètent et peuvent les pousser à consulter. « Le malade dépressif se plaint de perdre sa mémoire, d’une sensation de baisse intellectuelle et de trouble de la concentration », indiquent Valter Lleshi et Tosca Bizzozzero dans la Revue médicale suisse.

Par ailleurs, fatigue et anxiété sont très présentes.

Autant de symptômes dont il faut parler avec la personne concernée, et qui doivent encourager à consulter.


Soutien bienveillant



Mais les proches, les aidants ont aussi un rôle essentiel à jouer dans l’accompagnement d’une personne âgée dépressive.

En l’écoutant sans juger, en l’encourageant à sortir, rester en contact avec le monde sans pour autant la brusquer pour la faire réagir… mais aussi en s’assurant qu’elle se nourrit correctement et prend bien son traitement le cas échéant.


Où trouver de l’aide ?



Différents professionnels peuvent soutenir une personne âgée dépressive, à commencer par son médecin traitant, un psychiatre ou mieux, un gérontopsychiatre.

Pensez aussi aux réseaux de santé spécialisés en santé mentale, qui pourront faire intervenir coordonner autour du patient tous les professionnels dont il peut avoir besoin. Le médecin traitant pourra vous mettre en contact.


A lire : La dépression chez les personnes âgées : en savoir plus pour prévenir et accompagner (guide pour les aidants et les professionnels)


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -