Agevillage

Vacances : partir en toute sérénité

Conseils pour un trajet et un séjour sans difficulté


Partager :

Avec l’été tout juste arrivé, des millions de Français vont partir en vacances. Parmi eux, des personnes âgées, en perte d’autonomie, en situation de handicap ou fragiles. Comment se faciliter le quotidien, du départ de chez soi au séjour sur son lieu de villégiature ? Trois conseils pour les personnes concernées et leurs aidants.


Avant de partir, anticipez les besoins d’aide


Sur place, vous aurez peut-être besoin des services d’une aide à domicile, comme à la maison.

Si vous percevez des aides financières, comme l’allocation personnalisée d’autonomie (Apa) ou la prestation de compensation du handicap (PCH), prévenez les organismes qui les versent (respectivement le Conseil départemental ou la Maison départementale des personnes handicapées).

Le Conseil départemental ne peut suspendre l’Apa pour les séjours de moins de 30 jours. Pour les personnes en situation de handicap, il est possible de percevoir des aides complémentaires pour pallier les surcoûts liés aux vacances.

Pour avoir recours aux services d’une aide à domicile sur place, deux possibilités :
  • Faire appel à un service prestataire, dont vous réglerez les factures
  • Employer directement l’aide à domicile et la payer en chèques-emploi service universels : un contrat de travail n’est pas nécessaire pour les emplois durant moins de quatre semaines consécutives, à hauteur de 8 heures par semaines.
Trouver un service d’aide à domicile

Choisir le bon mode de transport

Certaines compagnies aériennes ont des règlements contraignants, sur le nombre de chiens d’assistance à bord ou le poids maximal des fauteuils roulants.

En train, les personnes à mobilité réduite peuvent se faire accompagner depuis la gare jusqu’à leur siège via le service Accès plus, proposé gratuitement par la SNCF.

Payant, le service Domicile-train propose quant à lui un accompagnement depuis chez vous jusqu’à votre place.

Sur place, cherchez les labels


Il en existe plusieurs, à commencer par Tourisme et handicap. Cette marque d’état certifie l’accessibilité des lieux d’hébergement, sites d’informations (offices du tourisme…), des lieux à visiter et des activités de loisirs.

Handiplage concerne comme son nom l’indique les plages, et indique le niveau d’accessibilité d’une centaine de plages françaises.

A noter : le label Handi-vacances, lancé par Nadine Morano en 2009, n’existe plus aujourd’hui.

A lire aussi
Conseils pour voyager, même avec des soucis de mobilité


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -