Agevillage
  >   Actualités  >     >   Mobilité : solutions de pro...

Mobilité : solutions de proximité en milieu rural

Sortir, bouger, visiter


Partager :

Pas le permis, pas de voiture, plus de bus, d'amis, de proches pour conduire les personnes âgées en demande faire leurs courses, aller chez leur médecin... Aussi des solutions en proximité émergent-elles sur les territoires, notamment en milieu rural.

Transports à la demande (TAD)

Un bus ou un tramway qui s'arrête sur réservation ? C'est la promesse du réseau Transdev Grand Est. On y découvre Nav’Aide pour la communauté de commune de Thann/Cernay, ComCom Bus pour les communes du Pays de Rhin Brisach ou un Taxi Pour Tous en Pays de Niederbronn-les-Bains. Un système de réservation centralise les demandes.

Renseignez-vous auprès de votre département sur les pistes de transports adaptés, de transports à la demande que ses communes ou communautés de communes proposent à des tarifs très accessibles (ex. 2 euros dans l'Allier).

Découvrir aussi les services de transport labellisés Handeo pour les personnes en situation de handicap.

Taxis amateurs

A côté des solutions de transports solidaires avec des chauffeurs bénévoles, une idée a été évoquée lors des Assises de la mobilité fin 2018. L'idée serait de permettre aux collectivités territoriales d’autoriser le transport de personnes effectué à titre onéreux par des conducteurs non professionnels. Reste à poser le cadre pour éviter la concurrence déloyale, avec des taxis amateurs au casier judiciaire vierge et l'activité qui devra être d'appoint.

Des start up promeuvent le covoiturage solidaire

Elles s'appellent atchoum.eu ou epouce.fr. Des jeunes pousses (start up) lancent des applications et centrale d'appels destinées aux collectivités locales qui souhaitent proposer ces services à leurs concitoyens.

Ils cherchent à mettre en relation les demandeurs de transports (personnes sans véhicule, sans permis) avec un conducteur amateur, de proximité. Ce dernier est dédommagé par le passager à hauteur de 0,20 à 0,35€ TTC du km pour Atchoum ou les frais sont partagés entre co-voitureurs pour epouce.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Limouve

30/07/2019 13:07

Transport rural professionnel


Je suis toujours surpris quand on évoque le transport « amateur ». Pour assurer le transport scolaire, les collectivités font appel uniquement à des transporteurs professionnels : formation de base, suivi médical, remise à niveau périodique. Bizarrement quand on parle du transport de nos aînés, là tous les modes de transport sont possibles dont les « amateurs ». Pourquoi cette différence d’attention? La sécurité à offrir ne doit pas être la même? Et pourquoi proposer du transport amateur quand il est possible de mette en place du transport professionnel? Personnellement je préfère que le niveau de sécurité soit le meilleur possible pour tous les âges. En plus, privilégier le transport professionnel onéreux est source de d’emploi en zone rural. Les transporteurs de personnes à titre onéreux sont nombreux : TAD, Taxi, VTC ( pour faire simple). Tous doivent passer une formation initiale pour obtenir leur carte professionnelle. Tous doivent être suivi médicalement. Tous doivent se remettre à niveau régulièrement. Après aux collectivités de signer des conventions pour réglementer les tarifs. Tous ces métiers peuvent s’exercer à temps plein ou partiel. Certains peuvent s’appuyer sur un simple statut d’autoentrepreneur. Donc oui aux solutions de transport de proximité peu onéreuses, mais non au transport amateur qui n’offre pas les mêmes garanties de sécurité et est une mesure contre productive à la création d’emploi.




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -