Agevillage
  >   Actualités  >     >   Edith, en chemin vers son rêve

Edith, en chemin vers son rêve

Le film qui porte un regard différent sur la vieillesse


Partager :

Tout juste endeuillée par le décès de son époux, Edith Moore (Sheila Hancock) se replonge dans ses souvenirs d’enfance et s’aperçoit qu’elle n’a pas eu la vie qu’elle aurait souhaitée. Elle se met alors en tête, à 83 ans, d’accomplir un vieux rêve : gravir le mont Suilven.


Sa vie, Edith l’a consacrée à sa famille. A l’éducation de sa fille mais aussi et surtout à son mari, tyrannique puis, victime d’un accident cérébral, laissé dans un état végétatif. Pendant trente ans, Edith a été l’aidante au quotidien d’un homme qu’elle n’aimait pourtant plus. 


La vie démarre à 83 ans


Désormais seule, c’est le placement en maison de retraite qui est privilégié par sa fille. Face à une nouvelle perspective d’enclavement, Edith prend la fuite, direction les Highlands écossais pour un périple vivifiant au milieu d’un décor de rêve. 

Edith, en chemin vers son rêve est une ode à la vieillesse, présentée comme le temps de toutes les opportunités et non pas comme une fin en soi. 

Pourquoi l’âge serait-il un frein ? Certes l’ascension du mont Suilven prendra sans doute plus de temps qu’à 20 ans, il faudra plus de préparation, plus de précautions mais le rêve d’Edith reste toujours à portée de main.


Vieille mais pas différente


Dans un moment d’introspection Edith confie avec regrets : “J’ai gâché tellement de temps à ne rien faire !” A 83 ans, libérée de toutes contraintes, il est grand temps de vivre. Et de vivre pour soi. 

C’est ce message qui est véhiculé tout au long du film, sans complaisance ni sentimentalisme. L’idée n’est pas d’enjoliver la vieillesse mais plutôt de changer les regards portés sur elle. 

Des regards comme ceux portés dans le film par les habitants du village où atterrit Edith lors de son escapade. L’octogénaire est perçue comme acariâtre par certains, une proie facile à qui l’on peut soutirer de l’argent ou simplement comme quelqu'un de fantaisiste qui n’a rien à faire dans un village de randonneurs. 

Des regards qui vont évoluer, à l’image de celui porté par Jonny (Kevin Guthrie), vendeur de matériel de randonnée, engagé pour former l'apprentie aventurière de 83 ans. 

De cette rencontre va naître une amitié forte et sincère , dans laquelle chacun a à apprendre de l'autre et où les préjugés n’ont plus leur place. Lui qui devrait freiner Edith dans cette folle histoire d’ascension va au contraire l’encourager et l’aider à aller au bout de son rêve. 

Edith, en chemin vers son rêve est un film touchant et délicat qui évoque la vieillesse sans le sensationnalisme habituel pour se rapprocher au plus près d’une vérité tendre, dans laquelle l’âge n’interdit rien et où les rêves ne prennent pas de rides.

Edith // Bande Annonce Officielle // VOST from JupiterFilms on Vimeo.




mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -