Agevillage
  >   Actualités  >     >   Edito : Malades Alzheimer, ...

Edito : Malades Alzheimer, aidants encore trop invisibles

A la veille de la journée mondiale Alzheimer le 21 septembre et de la journée nationale des aidants le 6 octobre


Partager :

Difficile de rendre visible, de donner un coup de projecteur sur des réalités que l'on ne veut pas voir.

Notre âgisme individuel et collectif nous pousse à détourner le regard sur la réalité du vieillissement, sur la qualité à renforcer de son accompagnement, sur la charge qui pèse sur les épaules des proches, des professionnels de l'aide et du soin, quels que soient les lieux de vie.

Des bénévoles octogénaires de l'association Old'Up ont poussé les portes des maisons de retraite médicalisées (si mal nommées Ehpad). Au bout de deux jours d'immersion, après une nuit passée dans la maison, elles (car ces bénévoles étaient des femmes) ont concocté dix ingrédients pour renforcer le bonheur dans ces lieux de soin et de vie.

Parmi ces recommandations : rendre la maison visible dans la Cité.

Même constat pour Dr Rossinot, auteure du livre Aidants, ces invisibles. Elle invite à une réelle reconnaissance du rôle des proches aidants et le renforcement d'équipes d'appui professionnelles. L'enjeu est de réduire leur précarité, thème de la journée nationale des aidants 2019, ce 6 octobre avec des initiatives, des ateliers, partout en France.

Comment rendre visible les immigrés qui vieillissent ? Via ce café social qu'a visité Agevillage par exemple.

Comment rendre visible les risques de chutes, d'accident domestiques ? Par la valorisation des solutions pour aménager son logement justement. C'était le thème de l'émission Allô Docteur sur France à laquelle j'ai participé.

Comment vivre ses rêves ? En osant retrouver l'énergie de son enfance et accepter de l'aide comme le raconte le film Edith, en chemin vers son rêve avec lequel Agevillage s'est associé.

Comment améliorer sa santé ? En renforcant la vaccination et la téléconsultation en pharmacie, en suivant les conseils pour un bon sommeil, en dépistant à temps les cancers (la prostate cette semaine), en apprenant les gestes de premier secours.

Et si on rendait visibles ces réalités dans la cité, comme France Alzheimer qui rêve de villes aidantes pour la journée mondiale 2019 avec des citoyens infrmés, formés, qui portent un signe montrant qu'ils peuvent aider.

Voir aussi ce soir le documentaire HLM et vieilles dentelles sur France 3 sur ces vieilles dames emmenées par feu Thérèse Clerc qui ont créé leur "maison des Babayagas", éco-participative et citoyenne.

A nous tous de rendre visibles ces invisibles pour les imposer dans l'agenda politique.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Bérénice

17/09/2019 11:09

Art-Thérapeute/médecin en médecine traditionnelle chinoise


Bonjour, Je travaille à lyon, dans 2 maisons de retraites dans le secteur des personnes protégées. L'attitude que j'adopte puisque je ne suis pas en blouse blanche, est que je dois être une très bonne amie de la personne malade, la bienveillance dois m'habiter complement, ainsi je prends l'être devant moi comme un adulte au même titre que moi. Je lui dit que je suis là pour le satisfaire, avec une approche très douce avec une grande admiration de cette vieillesse même porteuse de defaut.....c'est là qu'apparait l'humour salvateur.




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -