Agevillage
  >   Actualités  >     >   Cinq idées contre le gaspil...

Cinq idées contre le gaspillage alimentaire

Journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire le 16 octobre


Partager :

Chaque Français jette en moyenne 20 kilos de déchets alimentaires chaque année, dont 7 kilos de produits encore emballés. Un gaspillage conséquent, contre lequel il est nécessaire de lutter, à tout âge. A l’occasion de la journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire le 16 octobre, la rédaction vous propose cinq idées pour mieux manger et moins jeter


Faire ses courses tous les jours

S’il peut être utile d’acheter certains aliments d’avance, en particulier les denrées non périssables, acheter chaque jour les légumes, fruits, laitages et autres produits frais permettra à coup sûr d’éviter le gaspillage, puisqu’on achète uniquement ce dont on a besoin.

Mais aussi de sortir chaque jour, d’échanger avec les commerçants de son quartier, bref, de conserver un lien social.

Apprendre à cuisiner les restes

Applications mobiles (Frigo Magic, iCuisto, Marmiton ou Cuisine actuelle en mode frigo...) et livres de cuisine se multiplient pour trouver des idées afin de ne plus rien jeter. Des recettes qui n’ont souvent rien de neuf, mais qui ont parfois été perdues, comme la panade à base de pain rassis ou la soupe de fânes de carottes.

Se mettre au « social dining »

Ou plutôt au « social lunching » (déjeuner social). Le principe ? Cuisiner un peu plus et partager son repas avec un ami, un voisin, un proche, ou pourquoi pas un étudiant.

C’est ce que propose par exemple Paupiette à Bordeaux, Paris ou Quimper : réunir seniors et étudiants le temps du déjeuner.

Moyennant un prix accessible, les étudiants pourront profiter d’un repas fait maison complet, et les plus âgés d’un moment de compagnie.

Adopter une poule

Ou plutôt deux, car ces volatiles n’aiment pas la solitude. Elles picoreront épluchures, croutes de fromage et autre pain sec, et gratifieront leurs heureux propriétaires d’œufs frais tous les jours.

Une poule consomme environ 150 kg de nourriture par an. Adopter des poules permettrait de réduire le volume de sa poubelle de 20 à 30 %.

A noter : certaines épluchures, notamment celles des agrumes, ne peuvent leur être données. En revanche, elles pourront consommer d’autres déchets verts, comme les résidus de tonte.

Penser aux frigos partagés

Malgré tous vos efforts, il vous reste de la nourriture que vous ne consommerez pas ? Il existe peut-être près de chez vous un frigo partagé, ou un autre système de don de nourriture où vous pourrez la déposer.  De nombreuses associations ont en effet créé des dispositifs permettant aux particuliers de mettre à disposition les aliments inutilisés.

Il en existe plusieurs en France, principalement dans les grandes villes, et l’enseigne Bio C’Bon commence à installer des dispositifs similaires dans ses magasins.

Autre option, l’application de l’association Hop hop food (qui œuvre en parallèle à développer des garde-mangers solidaires à Paris et à Bordeaux) met en relation des particuliers qui ont de la nourriture en trop à donner avec d’autres qui pourraient en avoir besoin.

Une approche solidaire de l’anti-gaspi.

D’autres conseils anti-gaspi

  • Acheter en vrac pour n’avoir que la quantité nécessaire ;
  • Bien conserver les aliments, au bon endroit du frigo ou du placard, pour éviter qu’ils ne se détériorent trop vite.
  • Congeler ce qui risque de se gâter avant d’être utilisé : les fruits et légumes lavés et épluchés peuvent se garder 10 mois, et deux à trois mois s’ils sont cuisinés (soupes, compotes…).

Consulter le guide de conservation des fruits et légumes


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -