Agevillage
  >   Actualités  >     >   Film "Prendre soin : u...

Film "Prendre soin : un regard lumineux sur les métiers du grand âge

Des métiers au grand coeur


Partager :

Aides-soignantes, ergothérapeute, animatrice en maison médicalisée (Ehpad : établissements pour personnes âgées dépendantes), filmés au plus près de leur prendre soin, ces professionnels rayonnent d'humanité. Ils rassurent et encouragent à pousser les portes de ces maisons où les plus fragilisés, désorientés, sont accompagnés, doucement, au quotidien. Ce film Prendre soin sort en salle ce 13 novembre.


J'accueille avec plaisir la gentillesse

C'est en ces termes que s'exprime une résidente désorientée, souriante au bras d'une aide-soignante, elle aussi ravie. "Chacun se nourrit de l'autre" témoignent ces soignants, suivis depuis de longues années par les co-auteurs du film : le philosophe du travail Bénard Benattar et le sociologue réalisateur Bertrand Hagenmüller. Ces soignants veulent exercer leur métier avec le coeur quitte à bousculer les protocoles, les organisations. Tourné dans des Ehpad LNA Santé, le film témoigne de l'importance d'une culture de bientraitance que les directions doivent impulser et soutenir.

Entraides

"Tu ne me lâches pas hein" s'inquiète une résidente s'accrochant au bras d'une soignante, quand un autre résident refuse de se laver. "C'est notre regard, nos paroles qui encouragent et aident à se mettre debout" témoigne Luca l'ergothérapeute.

Le film capte aussi des discussions étonnantes, poétiques entre résidentes. On y voit des accès de colère, suivis de gestes tendres d'une résidente qui cherche à aider une autre à manger.

"Et après, qu'est-ce qu'il y a après ?" Si les regards sont vite perdus, le film montre le professionnalisme nécessaire pour accompagner dignement ces personnes fragilisées et leurs proches. "C'est mon orgueil monumentale qui pensait que je pouvais vivre seule" témoigne une résidente.

"Ensemble c'est mieux" semblent conclure les protagonistes.

Reconnaissance envers les soignants

Les familles témoignent : "C'est encore perçu comme un échec d'entrer en Ehpad. Nous déversons alors notre culpabilité sur les professionnels. Et si on transformait cette colère en reconnaisance". Les imges peuvent y aider. Elles donnent à voir les relations. Elles montrent et nomment l'inommable : l'oubli, le désarroi, la désorientation, la difficulté de lâcher prise, la mort... et ausi la magesté des regards, des sourires, des relations, jusqu'au bout.

Vive la liberté !

Entre le sentiment d'être protégé et le fait d'être enfermé, le film met en lumière l'importance des sorties, des rencontres, sans blouse. "Nous nous questionnons chaque jour sur notre prendre soin, car il faut l'ajuster sans arrêt, avec souplesse et détermination", témoignent avec humilité et vérité les aides-soignantes.

Un film qui donne à voir autrement ces métiers du grand âge qui recrutent !
Les auteurs invitent à organiser des projections débats parce que "ce n'est pas aux Ehpad de culpabiliser, c'est à la société tout entière de s'interroger sur ce qu'elle veut pour son grand âge" estime Bertrand Hagenmüller.

Ecrire au distributeur du film : ZELIG Films, communication@zeligfilms.fr

Film Prendre soin, en salle ce 13 novembre. Voir la bande annonce


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -