Agevillage

Podcast : Donner de son temps, retour sur la « loi Mathys »

Témoignage de Christophe Germain, le père de Mathys


Partager :

En 2014 était promulguée la première loi autorisant le don de jours de repos entre collègue, dite loi Mathys, du nom du petit garçon qui avait provoqué un extraordinaire élan de solidarité dans une entreprise de la Loire. Son père, Christophe Germain, revient dans un podcast sur cette histoire, qui a abouti en février 2018 à l’extension de cette autorisation à tous les aidants éligibles au congé de proche aidant. 



La vie de Christophe et Lydie Germain bascule quand ils apprennent en février 2008 la maladie de leur petit garçon, Mathys, 8 ans, atteint d’un cancer du foie.

Débutent alors quatre années d’hospitalisation, de chimiothérapie, de transplantation. Christophe Germain décide d’accompagner son fils, tout au long de sa maladie. Pour l’aider, le médecin lui signe de longs arrêts de travail.

Mais l’Assurance maladie ne l’entend pas de cette oreille. Et Christophe Germain doit reprendre le travail, ayant déjà utilisé ses RTT et ses congés payés.

C’est alors que spontanément, ses collègues de travail, avec le soutien de sa direction, décident de lui faire don de jours de repos. Hors de tout cadre légal, ils récoltent au total 170 jours de RTT. Ce qui permettra à Christophe Germain d’accompagner Mathys jusqu’à son dernier jour.

C’est sur cet élan de solidarité que revient le podcast, mais pas seulement.

Christophe Germain décrit ses sentiments à l’annonce de la maladie, son impact sur sa vie et celle de sa famille, sa reconnaissance envers ses collègues, le soutien de sa direction, mais aussi sur la suite : comment cette générosité s’est transformée, des années plus tard, en loi.

Avec, d’abord, la loi de 2014 qui permet de donner des jours aux parents d’enfants de moins de 20 ans gravement malades. Puis son extension en février 2018 à tous les aidants éligibles au congé de proche aidant, à savoir :

•    les conjoints, concubins ou partenaires de Pacs
•    les parents
•    les enfants, petits-enfants, arrière-petits-enfants
•    les frères, sœurs, oncles, tantes, grand-tante, grand-oncle, cousins germains, neveux, nièces, petites nièces et petits neveux (ou ceux de son conjoint)

Ecouter le podcast Donner de son temps
En savoir plus sur le congé de proche aidant


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -