Agevillage
  >   Actualités  >     >   Alzheimer : l'aducanumab, u...

Alzheimer : l'aducanumab, une molécule porteuse d'espoir ?


Partager :

Le 22 octobre dernier, le laboratoire Biogen révélait les résultats approfondis de ses essais clinique sur la molécule aducanumab. Essais qui tendraient à montrer une amélioration des capacités cognitives des personnes atteintes d’Alzheimer. Alors, s’agit-il d’un réel espoir pour les malades ? Explications et décryptage.


Si, en mars dernier, les premières analyses sur les essais EMERGE et ENGAGE du laboratoire pharmaceutique Biogen annonçait des résultats insuffisants, de nouvelles analyses révélées il y a quelques semaines offrent une conclusion beaucoup plus prometteuse. 

L’anticorps aducanumab agirait sur l’évolution de la maladie d'Alzheimer et, dans le cadre de l’essai EMERGE mené sur 1 638 patients, aurait permis de réduire de 23% le déclin clinique. 

En revanche l’étude ENGAGE n’a quant à elle pas rempli ses objectifs. Les deux études étant identiques, il s’agit maintenant de comprendre une telle différence de résultats.

La docteure Maï Panchal, directrice scientifique de la fondation Vaincre Alzheimer, revient sur ces deux essais porteurs d’espoir et sur l’aducanumab, qui deviendrait, si les bons résultats ses confirment, “le premier traitement capable de modifier le cours de la maladie et de réduire le déclin cognitif”. 


Vers une commercialisation ? 


Le laboratoire pharmaceutique a annoncé vouloir obtenir, dès 2020, l’approbation réglementaire du traitement anti-Alzheimer aducanumab de la part des autorités américaines et envisage la mise sur le marché du traitement aux Etats-Unis, sous réserve d’autorisation. 

Une annonce à prendre avec précaution comme le rappelle la docteure Panchal : “il est encore nécessaire d’analyser et de comprendre les différences entre l’essai clinique EMERGE et l’essai clinique ENGAGE.

On reste bien évidemment prudents mais cela prouve bel et bien que la recherche avance à grand pas. La recherche médicale est essentielle pour arriver un jour à mettre au point des traitements efficaces”, conclut directrice scientifique de la fondation Vaincre Alzheimer.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -