Agevillage
  >   Actualités  >     >   200 000 rendez-vous par an ...

200 000 rendez-vous par an pour bien vieillir

Agnès Buzyn a dévoilé sa stratégie "Vieillir en bonne santé" pour prévenir la perte d'autonomie


Partager :


En amont de la loi grand âge qui devrait être annoncée avant l’été, Agnès Buzyn a dévoilé plusieurs mesures pour mieux prévenir la perte d’autonomie. Cette stratégie intitulée “Vieillir en bonne santé” a pour ambition de répondre aux enjeux liés au vieillissement de la population. Décryptage.


L’année 2020 sera bien l’année de notre réforme du grand âge, avec un projet de loi dont les contours seront concertés au premier semestre” a déclaré la ministre des Solidarités et de la Santé à l’occasion de la présentation de sa stratégie.

Vers une détection plus précoce

Une stratégie incluant 18 mesures qui ne nécessitent pas de lois spécifiques et qui ont pour objectif d’aider à mieux appréhender la perte d’autonomie. 

Dans cette optique, la ministre souhaite que chaque année, 200 000 personnes fraîchement retraitées puisse bénéficier d’un rendez-vous de prévention d’ici 2022

Une action qui avait déjà été évoquée en mars 2019 mais devrait cette fois être généralisée au plus grand nombre. 

Ce rendez-vous est axé sur les potentielles problématiques que pourra rencontrer le néo-retraité dans les prochaines années, et a pour vocation de l’aider à préserver au maximum ses capacités.

Conçu autour de l’expérience des caisses d’assurance maladie et de retraite, ce rendez-vous prévention est l’occasion d’aborder toutes les questions liées à la
mobilité, la nutrition, les fonctions sensorielles, l’état psycho-social et la cognition.

Cette stratégie du gouvernement prévoit aussi le lancement d’une application portée par Santé publique France et dédiée au 45-50 ans.

Cette application leur permettra de réaliser des auto-évaluations et proposera des orientations personnalisées afin de prévenir notamment des maladies chroniques ou des troubles neurocognitifs.


Encourager de nouvelles approches


Autre priorité dans cet objectif de prévenir la perte d'autonomie : investir dans l’innovation.

Pour ce faire Agnès Buzyn a annoncé la création en 2020 d’un centre de ressource qui “mobilisera une expertise pluridisciplinaire dans le champ de la perte d’autonomie pour faciliter la prise de décision des décideurs, dans chaque département” selon la ministre. 

Une annonce qui fait partie d’un volet dédié à la recherche et l’innovation dans l’optique d’explorer de nouvelles pistes pour prévenir de la perte d’autonomie

Secteur dans lequel la France serait très en retard par rapport à ses voisins européens, selon le ministère.

Toujours en soutien à l’innovation en santé, la ministre a donné le coup d’envoi du “tour de France de la Silver economy” à l’occasion de la présentation de cette stratégie pour prévenir la perte d’autonomie.

Un tour de France qui sera l’occasion de réunir et de faire se rencontrer les principaux acteurs du grand âge afin de susciter l’innovation partout sur le territoire.

Au total cette stratégie comprend 18 mesures qui, sans être révolutionnaires ni nouvelles pour la plupart, ont le mérite de lancer une année qui sera, espérons le, pleinement dédiée aux questions liées au grand âge. 


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -