Agevillage
  >   Actualités  >     >   Accessibilité : Grenoble, R...

Accessibilité : Grenoble, Rennes, Nantes & Strasbourg en haut du classement

... mais la France est globalement très en retard


Partager :

Alors que la loi du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, qui devait rendre l’espace et les bâtiments recevant du public accessibles, fête ses 15 ans, force est de constater l’immense retard de la France en la matière. Un véritable enjeu pour le prochain mandat municipal.


Initialement, la loi prévoyait que l’ensemble des bâtiments recevant du public (ERP) soient rendus accessibles au 1er février 2015.

De même, les espaces publics et les transports devaient permettre à tous les Français de se déplacer sans rupture, quel que soit leur degré de mobilité.

Dans un bilan récemment publié, la Délégation ministérielle à l’accessibilité (rattachée aux ministères de la Transition écologique et solidaire et de la Cohésion des Territoires et des Relations avec les Collectivités Territoriales) indique qu’aujourd’hui, 300 000 ERP sont accessibles… et 700 000 autres ont programmé des travaux afin de le devenir au plus tard en 2024.

Côté transports, 158 gares doivent être rendues accessibles pour 2024-2025 contre 51 qui le sont déjà au niveau national. Sur les réseaux régionaux, seules 244 gares sur 879 sont déjà accessibles.

Un vrai retard que pointent aussi les 12000 Français interrogés par l’Ifop fin 2019 pour APF France Handicap.

Qu’ils aient ou non des soucis de mobilité (handicap, perte d’autonomie liée à l’âge, grossesse, poussette…), 86 % d’entre eux éprouvent des difficultés d’accessibilité lors de leurs déplacements.

Ils sont à 72 % insatisfaits de la voirie – notamment des trottoirs – et à 55 % des transports en commun.
 
6 sur 10 estiment par ailleurs qu’il est difficile de circuler à pieds dans leur commune.

Certaines d’entre elles sortent toutefois leur épingle du jeu : Grenoble-Alpes Métropole, où 30 % des habitants ne sont jamais ou rarement gênés dans leurs déplacements, Rennes Métropole (27 %), Nantes Métropole et l’Eurométropole de Strasbourg (24 %).

Huit des dix communes jugées les plus accessibles par leurs habitants sont par ailleurs adhérentes du Réseau francophone Ville amies des aînés, dont l’une des thématiques de travail porte sur les transports et la mobilité.

Consulter les résultats de l’enquête APF France Handicap/Ifop



mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -