Agevillage

Coronavirus : comment aider un proche confiné en Ehpad ?

Indispensable collaboration des aidants et des professionnels face au covid-19


Partager :

Mise en place depuis le 12 mars, la suspension de toutes les visites de personnes extérieures dans les Ehpad fait débat : comment continuer à soutenir, aider, accompagner un proche âgé à distance ?

« Nous sommes dans une situation sanitaire sans précédent », rappelait Delphine Dupré-Lévêque, ethnologue et autrice de Viens chez moi, j’habite dans un Ehpad, dans une vidéo diffusée vendredi. « Nous ne pouvons plus leur rendre visite, nous sommes inquiets pour eux, ils sont inquiets pour nous. »

Sur les réseaux sociaux, les messages désespérés se multiplient, reflétant l’inquiétude de nombreux aidants présents quotidiennement dans les Ehpad.

Même si pour certains, le confinement a des conséquences positives, comme en témoigne sur Twitter le journaliste Nicolas Berrod :
S’il est essentiel de garder le lien, il est tout aussi essentiel de ne rien faire qui puisse perturber le travail des équipes, qui vont devoir faire face dans les prochains jours à une surcharge de travail alors que le sous-effectif est souvent la règle dans les établissements qui accueillent des personnes âgées en perte d’autonomie.

N'hésitez pas, non plus, à leur témoigner de votre soutien si vous le souhaitez, par mail, message, en vidéo... : en cette période difficile, les encouragements comptent pour beaucoup.

Respecter les consignes


Comme dans de nombreux établissements partout en France, l’Ehpad public La bonne Eure, à Bracieux, a mis en place un dispositif pour permettre à un maximum de résidents de communiquer par Skype.
Le directeur de l’établissement, Pierre Gouabault, a en revanche décidé de ne proposer ces sessions de conversation en ligne que l’après-midi, afin de pouvoir organiser au mieux le temps de travail des professionnels. Et les familles sont priées de ne téléphoner à l’Ehpad qu’en cas d’urgence.

En contrepartie, les échanges par mails sont renforcés, de même que les projets culturels, qui se déroulent à distance. « Notre principale préoccupation est de favoriser le lien et la dynamique sociale », explique-t-il.

Partager ses connaissances


Vous connaissez votre proche, ses goûts et ses envies, ses plats préférés et ceux qu'ils détestent, ce qui le rassure... N'hésitez pas à partager ces informations cruciales avec les équipes des établissements, pour les aider à l'accompagner de la façon la plus ajustée possible.

Cartes postales, lettres… prudence


A l’heure actuelle, il est impossible de dire combien de temps le virus survit sur le papier.

Selon un étude américaine, il résisterait jusqu’à 24 heures, d’après des chercheurs anglais, jusqu’à 5 jours sur du carton. En attendant que ces premiers résultats soient confirmés ou infirmés, la prudence est donc de mise.

Prenez soin de vous


Et bien évidemment, chaque citoyen doit prendre ses responsabilités et respecter les consignes du gouvernement, qu’il ait ou non des personnes âgées dans son entourage.

Si le confinement total n’a pas encore été annoncé à l’heure où nous écrivons ces lignes, il est capital, pour ceux qui le peuvent, de limiter leurs sorties aux déplacements indispensables (courses alimentaires, pharmacie…).

C’est aujourd’hui le seul moyen de limiter l’impact de la pandémie sur notre pays et de ne pas noyer notre système de santé, déjà très affaibli.

Voir l'espace dédié au coronavirus sur le site du ministère de la Santé


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -