Agevillage

Aidants : comment obtenir du soutien pendant la crise ?

Précisions sur les arrêts de travail pour les aidants


Partager :



Que leur proche vive chez lui ou en Ehpad, la crise sanitaire liée au coronavirus est venue bouleverser le quotidien de milliers d’aidants. Comment faire face ? Jour après jour, de nouveaux soutiens émergent, officiels comme l'ouverture des arrêts de travail aux aidants, mais aussi à l'initiative de particuliers ou d'associations. Tour d'horizon.



Des précisions sur l'obtention d'un arrêt de travail

Les aidants qui partagent le domicile d'une personne dite vulnérable peuvent bénéficier d'un arrêt de travail, selon la loi du 25 avril 2020 de finances rectificative pour 2020.

Publié le 6 mai, un nouveau décret vient préciser les critères de vulnérabilité :

  • Etre âgé de 65 ans et plus ;
  • Avoir des antécédents cardiovasculaires
  • Avoir un diabète non équilibré ou présentant des complications ;
  • Présenter une pathologie chronique respiratoire susceptible de décompenser lors d'une infection virale (broncho pneumopathie obstructive, asthme sévère, fibrose pulmonaire, syndrome d'apnées du sommeil, mucoviscidose notamment) ;
  • Présenter une insuffisance rénale chronique dialysée ;
  • Etre atteint de cancer évolutif sous traitement (hors hormonothérapie) ;
  • Présenter une obésité (indice de masse corporelle (IMC) > 30 kgm2) ;
  • Etre atteint d'une immunodépression congénitale ou acquise :
  • Etre atteint de cirrhose au stade B du score de Child Pugh au moins ;
  • Présenter un syndrome drépanocytaire majeur ou un antécédent de splénectomie ;
  • Etre au troisième trimestre de la grossesse.

Les salariés qui vivent avec une personne répondant à l'un de ces critères peuvent demander un arrêt de travail à leur médecin traitant et bénéficier du dispositif d'activité partielle mis en place en réponse à la crise sanitaire.

Les solutions d'entraide, de soutien et de répit


Pour les aidants qui ne pourraient pas se déplacer en raison de leur état de santé, la Croix Rouge peut prendre le relais.

L’association vient de lancer une plateforme téléphonique à destination des personnes vulnérables et confinées, qui leur permettra notamment de se faire livrer des produits de première nécessité (denrées alimentaires, produits d’hygiène et d’entretien, médicaments).

Les personnes âgées isolées peuvent appeler le 09 70 28 30 00, 7 jours sur 7, de 8h à 20h.

Certaines communes se mobilisent aussi pour porter les courses aux plus âgées : des informations à retrouver sur le site internet ou les comptes réseaux sociaux des mairies, ou encore en les appelant.

Dans les Hauts-de-France, le site Soutenir les aidants permet de retrouver les coordonnées actualisées des 24 plateformes de répit de la région. 

Toujours dans les Hauts-de-France, le réseau d'entraide La Scaala a spécifiquement été mis en place à destination des aidants.

France Alzheimer a quant à elle publié une série de conseils pour les aidants, et les enjoint notamment à anticiper au maximum, en veillant à sa propre santé et en prévoyant une solution relais au cas où l’aidant tomberait malade.

La solution de coordination Tilia (qui organise les interventions autour des personnes en perte d'autonomie) offre qant à elle la gratuité de ses services durant deux mois avec le code SOUTIEN2020.

Et parce que les aidants peuvent aussi être des soignants, Vitaris offre la téléassistance à leurs proches qui pourraient en avoir besoin.

Les solutions de relais restent malgré tout limitées. En effet, si le gouvernement a prévu de mobiliser des solutions d’accueil temporaire pour les personnes handicapées, rien ne semble avoir été prévu pour les personnes âgées en la matière.

« Reste la suppléance à domicile comme le font les associations Bulle d’air ou quelques autres services de répit à domicile. Le mieux doit être de contacter les plateformes de répit. À la condition qu’elles soient ouvertes… », conseille Jean-Jacques Olivin, le directeur du Grath.

La plateforme Solidaires handicaps s'adresse quant à elle aux aidants de personnes en situation de handicap.

Ateliers et conseils par mail ou téléphone

L’association Avec nos proches organise des ateliers par téléphone destinés aux aidants, gratuits et anonymes. Pour obtenir le numéro d’accès, il suffit d’envoyer un mail à ateliers@avecnosproches.com.

Jusqu'à huit aidants pourront échanger avec deux animateurs sur :
- le confinement et la réglementation des déplacements ;
- la protection des personnes à risque ;
- l'arrêt de certains services d'aide pour leur proche, la recherche de services d'aide qui restent accessibles aujourd'hui ;
- l'interdiction des visites en établissement ;
- leur situation professionnelle...

Consulter le calendrier des groupes de parole pour les aidants organisés par Avec nos proches

La ligne d’écoute de l’association reste par ailleurs ouverte tous les jours de 8h à 22h, au 01 84 72 94 72.

Le réseau de coachs Boost, le cercle Vulnérabilités et Société, en partenariat avec Ag2r La Mondiale proposent un coaching gratuit tous les jours de 8h à 22h en appelant le 09 80 80 90 31, avec une équipe dédiée aux aidants.

Pour des réponses personnalisées, le service de soutien aux aidants Amantine rend gratuite son offre d’accompagnement téléphonique par des professionnels médicosociaux durant le confinement. Pour en bénéficier, les aidants doivent s’inscrire sur le site d’Amantine et suivre la procédure afin de fixer un rendez-vous téléphonique.

Les plateformes d’accompagnement et de répit Delta 7 restent elles aussi opérationnelles pour le soutien individuel par téléphone (soutien psychologique et/ou orientation sociale). Pour en savoir plus, écrire à  par75@delta7.org.

L'association Entr'aidants communique aussi avec les aidants au 06 83 08 29 64, et ses intervenants médicaux (gérontologue, neuropsychologue, gériatre et psychologue) restent joignables par ce biais.

Carpe Diem propose des rencontres en ligne, grtuites, via la plateforme de vidéoconférences Zoom, afin d’offrir un lieu d’échanges et de discussions pour toute personne accompagnant un proche qu'il soit soit touché par la maladie d'Alzheimer ou non. Pour s'inscrire, il suffit d'en faire la demande par mail : christine.charest@alzheimercarpediem.com

Consulter le calendrier des rencontres Carpe Diem

En Essonne, l’association Espace singulier répond aux questions des aidants (mais aussi des personnes malades, en situation de handicap, âgées ou isolées) de 8h à 22h du lundi au dimanche au 0805 38 14 14 (numéro gratuit).  L'association propose aussi, sur la ville de Massy, de faire les courses (premières nécessités, médicaments) pour les personnes dans l'impossibilité de les faire : vous pouvez les contacter au même numéro (0805 38 14 14) ou sur aidantsessonne@espacesingulier.org.

L’association Nouveau Souffle se mobilise aussi et propose un accompagnement gratuit par téléphone pour écouter et soutenir les aidants familiaux durant cette période si particulière. Pour en bénéficier, il suffit de formuler une demande à aidants@nouveausouffle-asso.com pour ensuite être rappelé dans les 24h.

L’association de bénévoles d’accompagnement Jalmalv Paris Île-de-France ouvre une ligne d'écoute pour les aidants de personnes fragilisées par une maladie grave, le grand âge, la fin de vie aussi bien en institutions qu’à domicile, au 0 805 650 056.

Elle sera active à partir du mercredi 22 avril 2020.

En Vendée, le Nid des Aidants est disponible par téléphone pour un soutien, toute demande ou toute question au 06 29 39 83 09.

Allo Alzheimer propose de l'écoute et du soutien aux aidants de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et troubles apparentés.

Les permanences téléphoniques de l'association se sont cependant adaptées aux directives gouvernementales dans le cadre du covid-19 et l’antenne nationale Allo Alzheimer reste ouverte de 15h à 18h, tous les jours pairs du mois de juin, toujours au 0970 818 806 (coût d'un appel local).

L’Association française des aidants invite quant à elle à poser ses questions par mail, à l’adresse aide@aidants.fr, tout comme la Compagnie des aidants, à l’adresse suivante : contact@lacompagniedesaidants.org

Vous pouvez aussi consulter la FAQ (foire aux questions) de l'Unaf pour des réponses sur votre situation d'aidant en temps de confinement et celle de l'Association française des aidants.

Pour les jeunes aidants, l'association Jade a ouvert une ligne téléphonique d’écoute, de soutien et de conseils au 07 67 29 67 39 de 8h00 à 18h30.

A lire aussi : le guide de la fondation Vaincre Alzheimer pour les aidants et les soignants




mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Rédaction

27/04/2020 10:04

Accueil familial


Bonjour, vous avez tout à fait raison, d'ailleurs la Une de la prochaine édition d'Agevillage, à paraître ce soir, sera consacrée à l'accueil familial. Bonne journée, la rédaction.



Marcil

21/04/2020 14:04

Et pourquoi pas l'Accueil familial pour personnes âgées ?


Certains accueillants familiaux pour personnes âgées peuvent proposer de l'accueil temporaire. C'est une alternative simple (dans les démarches) et chaleureuse qui garanti une présence bienveillante et AUSSI le répit des aidants ! En plus d'aimer leur métier et de le faire bien (notamment en respectant les gestes barrière), ils seraient très heureux d'avoir quelques ressources financières car dans la précipitation de la mise en place des mesures d'indemnisation pour les assistantes maternelles et les aides à domicile, ils ont été oubliés !



ENTR’AIDANTS

24/03/2020 12:03

Solidarité des bénévoles


Nous communiquons avec les familles aidantes en les guidant vers toutes les structures positives nombreuses
Nous soulignons la reconnaissance à tous les soignants à domicile et ou en structures
Tél : 0683082964
Nos intervenants médicaux membres du Conseil d’administration gériatre, neuro psychologue et psychologue
Médecin Gerontologue à la retraite joignable à tout moment
Nous aide à positiver
Bénévoles ENTR’AIDANTS




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -