Agevillage

Peurs, souffrances, conflits en Ehpad : miser sur les CVS aussi

Informations, confiance, transparence, soutiens psychologiques


Partager :

Les chiffres quotidiens des décès en établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) en cette épidémie inédite du Covid-19 peuvent provoquer des peurs. Des manques d'informations au jour le jour sur l'état de la situation dans chaque structure, n'arrange rien, bien au contraire. Et si les visites dans les Ehpad viennent d'être ré-acceptées sous conditions, vers qui se retourner en cas de conflits ? Où trouver des soutiens psychologiques ? Quelles stratégies pour éviter que la situation ne s'envenime dans l'intérêt de son proche ?


De l'importance de l'information

Informations sur la mise en oeuvre des recommandations (stratégies de confinements) dans la structure, sur les moyens de protection disponibles, sur les propositions de contacts directs avec son proche, sur la livraison de colis (avec précautions), sur le nombre de personnes malades, de décès... Plus l'information est régulière (hebdomadaire voire journalière pour les situations critiques), plus l'information est transparente, et plus la confiance s'installe et se renforce.

Cette information peut être partagée par courrier, par mail, par téléphone, par visio (avec les outils numériques), avec de petits films sur la vie de son proche mais elle peut aussi être partagée de manière collective sur les réseaux sociaux avec des images, des témoignages de la vie au jour le jour...

Soutiens psychologiques

Les associations professionnelles rappellent que le virus attaque partout les plus fragiles. La surmortalité due au Covid-19 touche tous les lieux de vie, y compris les domiciles.

Cette situation de confinement, l'arrêt des visites créent des stress, des souffrances, des peurs, qui peuvent évoluer en angoisses, voire en paniques.

Aux informations indispensables, à la présence rassurante malgré les tenues barrières de la tête au pied, aux gestes professionnels de soutien, de tendresse, ces fédérations de professionnels demandent des renforts en psychologues pour venir en appui des résidents, des proches, des personnels individuellement et collectivement.

N'hésitez pas à faire appel à des soutiens psychologiques, des ressources face à l'isolement, disponibles gratuitement pour le grand public.

Découvrez aussi les ressources en psy, en coachs, spécifiques
pour les professionnels de terrain.


Miser sur les membres des Conseils de la vie de sociale, CVS


Les Ehpad ont aussi intérêt à mobiliser les forces internes que sont les élus des Conseils de la Vie sociale.

Ils peuvent être relais des informations, de la mise en oeuvre des recommandations officielles, des demandes (de renforts, de moyens) vers les autorités, les médias, des initiatives (rendez-vous en visio, échanges).

Les élus des CVS peuvent aussi être à l'écoute des attentes, des besoins, des médiateurs complémentaires en cas de difficultés.

Ces élus des Conseils de la vie sociale échangent en réseaux selon les territoires. En Ile-de-France, l'InterCVS 91 s’emploie ainsi à soutenir la communication.

"Depuis le début de la crise, notre réseau intensifie ses échanges entre élus de CVS et proches aidants, manifeste ses soutiens et remerciements aux professionnels et aux directeurs.

De multiples moyens sont utilisés pour cela : une enquête et un questionnaire pour la remontée des informations, des échanges de mails, des vidéo-conférences, le blog.

Cette activité permet d’apporter des conseils et des soutiens aux proches aidants, qu’ils soient ou non élus de CVS, de faire connaître les initiatives pour les mutualiser, d’établir des relations constructives avec des directions, de questionner l’ARS, le Conseil départemental et les villes.

Ces soutiens mutuels pour la vie de nos aînés, signes de notre solidarité, contribuent aussi à combattre le virus."

Quels recours en cas de conflits ?

C'est le dialogue avec la direction de la structure et avec l'équipe qui prime, dans l'intérêt de la personne fragilisée, quitte à devoir partir, estime Catherine Ollivet, Présidente de France Alzheimer 93. Néanmoins plusieurs pistes sont à activer si le conflit perdure avec des recours extérieurs vers des médiateurs jusque la plainte si nécessaire.

Voir ces ressources en cas de conflits, de litiges.

Saluer les équipes très majoritairement engagées


Masqués de la tête au pied, ces professionnels sont là, au front, malgré les peurs individuelles et collectives. Ils parient sur leurs regards, leurs sourires pour valoriser la vie jusqu'au bout.

Voir cette interprétation de la chanson Mon vieux de Daniel Guichard.

Extraits
"Masqué de la tête au pieds, avec nos yeux on souriait et leurs yeux s'illuminaient tu sais c'est vrai. Et on ne baissera pas les bras. On ira de l'avant. On leur donnera tout le meilleur avec nos coeurs. Nous allons tous nous retrouver autour du vers de l'amitié, près d'eux."

A découvrir sur Youtube


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -