Agevillage
  >   Actualités  >     >   Comment aider votre proche ...

Comment aider votre proche à respecter les consignes sanitaires ?

Les conseils aux aidants de l'IM2A - 2ème partie


Partager :

Après avoir donné ses conseils pour rassurer son proche malade, l'équipe des psychologues et psychothérapeutes de l'Institut de la mémoire et de la maladie d'Alzheimer - IM2A (AP-HP) livre ses recommandations pour aider son proche à respecter les recommandations sanitaires.



Pour aider votre proche à respecter les consignes sanitaires, il faut avant tout favoriser sa compréhension des consignes malgré les troubles cognitifs comme les difficultés de compréhension ou les oublis.

- Privilégiez un langage simple et des phrases courtes. Choisissez un moment calme et apaisé pour lui parler, sans stimulation externe. Utilisez des supports visuels pour illustrer vos explications si besoin.

- Réalisez les gestes barrières avec lui plusieurs fois par jour.

- Pensez au distributeur de savon liquide, souvent plus facile à utiliser qu’une savonnette.

- Installez des signes ou autres rappels sur la porte de la salle de bain ou dans la cuisine pour rappeler à votre proche de se laver les mains.

- Evitez les discours alarmistes et les attitudes de surveillance qui pourraient renforcer des comportements d’opposition chez votre proche.

Idées à tester 

Comment lui montrer les bons gestes de lavage des mains :

- Utilisez vos propres mains pour lui montrer ce qui doit être fait,
- Vous pouvez chanter pendant les 20 secondes recommandées,
- Vous pouvez utiliser un savon parfumé (à la lavande, à la rose) pour améliorer l’expérience sensorielle.

Faire face aux troubles comportementaux qui impactent le respect des consignes comme l’opposition ou les idées fixes concernant la sortie :

- Vous pouvez tenter de détourner son attention si votre proche insiste pour sortir, en lui proposant une activité agréable à partager au domicile.

- Proposez-lui de l’accompagner seulement s’il insiste pour sortir, afin de partager un moment ensemble dehors, tout en le (et vous) sécurisant. Les sorties étant actuellement limitées et la distance recommandée entre deux personnes étant de 1 mètre, vous pouvez demander à son neurologue ou médecin référent une attestation spécifique pour justifier de sorties récurrentes avec un accompagnement proche.

- Si l’agitation ou l’opposition est trop importante, n’hésitez-pas à en parler à son neurologue référent. Il pourra éventuellement vous proposer une aide médicamenteuse spécifique et liée à cette période. Bien que cela peut créer chez vous des réticences et émotions douloureuses, il est important d’y réfléchir avec le ratio bénéfices/risques. Actuellement la priorité est la protection de votre proche et de vous-même.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -