Agevillage
  >   Actualités  >     >   Le collectif Je t'aide aler...

Le collectif Je t'aide alerte sur le besoin de répit des aidants

Alors que le déconfinement entame sa troisième phase, le collectif alerte sur le besoin urgent de mesures pour permettre le droit au répit


Partager :

Le collectif Je t’aide, qui organise chaque année la Journée nationale des aidants, est mobilisé depuis le début de la crise pour alerter sur le besoin urgent de répit pour les aidants. Une crise qui a amplifié le poids de l’aide et accentué la fatigue et le manque de temps libre. 


C’est à travers un plaidoyer, publié le 9 juin dernier, que le collectif fait entendre la voix des 11 millions d’aidants français

Constituée à partir de témoignages, cette lettre ouverte met en lumière la difficulté du rôle d’aidant, en particulier pendant cette crise où les “bouffées d’oxygène” se font plus rares. 

Un manque de répit qui peut avoir de lourdes conséquences rappelle l’association Je t’aide : épuisement, stress chronique, burn-out…

Pour venir en aide aux aidants, le collectif réclame des mesures permettant au répit de devenir un droit pour tous les aidants :
  • Développer les capacités d’accueil
  • Systématiser l’information sur les structures et offres existantes
  • Rendre le répit accessible (aussi bien sur le plan géographique que sur le plan financier)
  • Favoriser une bonne adéquation entre offres et besoins (court séjour, unité de vie protégée, …)
  • Diversifier l’offre sur le territoire, la rendre accessible par une démarche proactive d’information, d’orientation et d’aide aux démarches administratives pour les aidant.e.s
  • Travailler sur l’acceptation du besoin et les freins psychologiques
  • Développer une offre à haut niveau de qualité
  • Militer pour le baluchonnage et les formats de répit innovants


Réouverture des haltes-répit 


Fermées en raison de la pandémie de covid-19, les haltes répit rouvrent peu à peu.

Ces lieux d'accueil ouvrent leurs portes par demi-journée aux personnes en perte d’autonomie et offrent ainsi un peu de répit aux aidants. 

Le déconfinement amorcé depuis quelques semaines permet à ces structures d’accueillir de nouveau des personnes fragilisées.

Les jeunes aidants derrière la caméra


Les jeunes aidants, particulièrement sollicités pendant la crise, ont eux aussi un grand besoin de répit. 

C’est pourquoi l’association nationale Jeunes aidants ensemble (Jade) proposera à nouveau des ateliers cinéma-répit pendant les vacances scolaires d’automne 2020 et de février 2021. 

Ces ateliers gratuits se déroulent dans le domaine départemental de Chamarande (Essonne) et sont encadrés par des professionnels du cinéma. 

Ils permettent à des jeunes aidants, âgés de 8 à 20 ans, de souffler en participants avec leurs pairs à la réalisation d’un film.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -