Agevillage
  >   Actualités  >     >   Déconfinement : les malades...

Déconfinement : les malades chroniques encouragés à revoir leur médecin

72 % de consultations annulées ou différées durant le confinement


Partager :

Les professionnels de santé le rappelaient dès le mois de mars : le confinement ne doit pas empêcher de prendre soin de sa santé et de consulter un médecin si nécessaire. Pourtant, de nombreux Français ont renoncé aux soins durant la période. Pour les inciter à reprendre le chemin des consultations, des associations de malades chroniques ont lancé la semaine dernière la campagne #revoirsonmédecin sur les réseaux sociaux.


15 à 20 millions de Français souffrent d’une maladie chronique. Durant le confinement, près des trois quarts des patients en ALD ont eu leurs rendez-vous médicaux annulés ou différés.

Généralement du fait du médecin, qui ne pouvait assurer les consultations durant la crise sanitaire, mais aussi de leur propre initiative, pour limiter la propagation du virus (37 % des personnes interrogées), éviter une surcharge de travail aux soignants (32 %) ou par peur d’être contaminés eux-mêmes.

Seul 1 % des malades ont en revanche arrêté leur traitement : 9 malades sur 10 ont continué à se rendre à la pharmacie, et les autres ont fait appel à des tiers ou à la livraison à domicile pour se procurer leurs médicaments.

Depuis le déconfinement, 41 % des personnes concernées ne se sont toujours pas rendues chez leur médecin, une situation qui pousse Jean-François Thébaut, vice-président de la Frédération française des diabétiques (FFD)  à « redouter l’explosion des complications chez les patients qui n’ont pas été pris en charge durant la crise ».

Aussi, la FFD, associée à l’Alliance du cœur, au Collectif national des patients atteints d’obésité, à la Fondation pour la recherche et la lutte contre l’HTA (hypertension artérielle) et à la Société française de santé digitale, a lancé le 11 juin la campagne #revoirsonmédecin.

Elle vise à inciter  les malades à reprendre contact avec leur médecin pour une consultation au cabinet ou à distance, via la téléconsultation qui s’est démocratisée durant le confinement.

« Merci à vous d’avoir été patients, maintenant prenez rendez-vous, prenez soin de vous », encourage-t-elle.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

margot

22/06/2020 17:06

maladies chroniques au travail


surtout que les maladies chroniques au travail nécessitent après des mesures d’aménagement du poste de travail sur un plan ergonomique, ou de réorganisation (horaires, télétravail …) ou de reclassement, qui sont une nécessité à la fois sociale et économique : https://www.officiel-prevention.com/dossier/sante-hygiene-medecine-du-travail-sst/service-de-sante-au-travail-reglementations/les-maladies-chroniques-au-travail




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -