Agevillage
  >   Actualités  >     >   Lab'AU : promouvoir de nouv...

Lab'AU : promouvoir de nouvelles formes d'habitat pour les personnes âgées

Lancement d'un site internet qui valorise l'innovation au service des personnes en perte d'autonomie


Partager :

Cette crise sanitaire sans précédent incite à repenser l’accompagnement des plus fragiles. Le vieillissement de la population en ligne de mire, de nouvelles formes d’habitat doivent être imaginées afin de répondre aux enjeux et accompagner dans les meilleures conditions la perte d’autonomie. Alors que Denis Piveteau et Jacques Wolfrom ont remis ce vendredi au gouvernement leur rapport sur l'habitat inclusif, l’Observatoire national de l'action sociale (Odas) vient de lancer une carte interactive qui recense les initiatives d’habitats innovants et inclusifs en France.


Le rapport de Denis Piveteau, conseiller d'Etat et membre du Haut conseil de la famille, de l'enfance et de l'âge (HCFEA) et Jacques Wolfrom invite notamment à créer un pôle de ressources au sein de la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA) afin de financer et soutenir les projets innovants d’habitats inclusifs.

En un siècle, l'espérance de vie a progressé de 30 ans et selon une étude de l’Insee, une personne sur 3 aura 60 ans ou plus en 2050. 

Repenser la façon dont on accueille les personnes en perte d’autonomie est devenu un défi majeur pour ces prochaines années. 


Repenser les lieux de vie


Le Lab’AU, réalisé par l’Odas avec le soutien de la CNSA, a pour vocation de valoriser les initiatives qui tendent à relever ce défi et à proposer de nouvelles formes d’habitats conçus pour des personnes avançant en âge et des personnes en situation de handicap.

Ainsi la plateforme met sous les projecteurs des structures innovantes tel que l’espace intergénérationnel créé à Nantes par la Croix-Rouge française où sont réunis dans un même lieu un centre maternel, une crèche et une résidence autonomie pour personnes âgées autonomes.

A Paris, l’Association Ayyem Zamen, à l’origine des Cafés sociaux, a eu l’idée de créer des colocations pour personnes âgées en situation de précarité, de mal logement et d’isolement social ou familial.

Autre exemple de projet mis en avant sur le Lab’AU, à Beauvais, la Maison du Thil portée par les Petits Frères des Pauvres offre une alternative à la maison de retraite grâce à une colocation à responsabilité partagée, entre personnes malades, désorientées. 
Autant de projets innovants et inclusifs qui peuvent être une source d’inspiration pour imaginer l’accompagnement des personnes âgées pour les prochaines années.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -