Agevillage
  >   Actualités  >     >   Déconfinés mais toujours is...

Déconfinés mais toujours isolés ? Rapport Guedj sur la lutte contre l'isolement : tout le temps !

Ehpad ouverts, numérique, bénévolat... 36 propositions pour rompre l'isolement


Partager :

Le 16 juillet, le conseiller départemental Jérôme Guedj a remis au ministre des Solidarités et de la Santé, l’ultime partie de son rapport sur l’isolement des personnes âgées en période de Covid-19. Au total 36 propositions ont été formulées pour que la lutte contre l’isolement des personnes âgées devienne une priorité politique.

Fruit de 4 mois de travail en compagnie d’experts, de représentants des personnes âgées, de fédérations et d’associations, ce rapport intitulé “Déconfinés mais toujours isolés ?” invite à instaurer une politique pérenne de lutte contre l’isolement.
S’il ne s’agit pas d’une réalité passagère, l’isolement des personnes âgées a forcément été accentué pendant cette crise sanitaire. 

Selon une récente étude menée par l’association les Petits Frères des Pauvres, 720 000 personnes âgées n'ont eu aucun contact avec leur famille durant le confinement. 

Les propositions formulées par Jérôme Guedj ont donc pour ambition de prendre le problème à bras le corps, dans l’optique d’un éventuel reconfinement et plus largement, pour lutter efficacement contre l’isolement dans notre société. 


Des maisons de retraite plus ouvertes sur la société


Pour ce faire le conseiller départemental missionné par le ministère des Solidarités et de la Santé propose notamment d’intégrer davantage les maisons de retraite dans la cité, en les jumelant avec une école ou un collège, avec un club sportif local ou encore en les transformant en des lieux d’accueil et de diffusion culturelle.

Les Ehpad pourraient ainsi devenir une antenne de la médiathèque municipale et accueillir les habitants du quartier. 


Des seniors plus connectés 


Autre axe de ce rapport : le numérique. En maison de retraite comme à domicile, lutter contre l’isolement des personnes âgées passe aussi par une meilleure inclusion numérique. 

Pour cela Jérôme Guedj préconise, en plus de favoriser l’équipement en outils numériques, de développer un plan de formation des professionnels et des personnes âgées

Ce plan doit permettre d’inciter les personnes âgées à la découverte des outils et des opportunités qu’ils offrent, puis de les former dans une 25 approche capacitaire et inclusive” souligne l’auteur du rapport. 


Plus de solidarité


Jérôme Guedj insiste sur l'importance de mieux valoriser le bénévolat pour favoriser les actions de solidarité dans les communes. 

Par le biais du service civique, du Service National Universel, ou plus simplement en incitant à la solidarité de voisinage, le rapport prévoit de renforcer les actions auprès des personnes fragiles. 

Des actions qui passent nécessairement par une meilleure identification des personnes fragiles mais aussi par un maillage du territoire grâce notamment aux équipes citoyennes de l'association MonaLisa désormais intégrée à la CNSA (Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie).

Evaluation des fragilités, ligne téléphonique départementale d’écoute… Plusieurs solutions sont abordées pour permettre de mieux repérer les personnes qui ont besoin d’être accompagnées. 

Jérôme Guedj rappelle par ailleurs, l'importance du rôle du maire comme ensemblier les compétences. A lui de permettre la mise en place de solutions de proximité dans chaque commune (Ndlr : vers le label "Villes Amies des Aînés").

"Demain, plus que jamais un plan Grand âge et autonomie est nécessaire. Et nul n’ignore désormais qu’il ne saurait se construire sans tenir compte de l’enjeu de la lutte contre l’isolement". Le rapport se conclut sur ces quelques mots qui rapppellent qu'une société plus inclusive ne peut voir le jour sans les efforts cumulés de toutes les parties. 

Consulter le rapport Déconfinés mais toujours isolés ? La lutte contre l’isolement, c’est tout le temps !

A lire aussi : Domicile : comment prioriser les interventions ?

Quand les Stars s'investissent pour lutter contre l'isolement des plus âgés

Dès la mise en oeuvre du confinement, l'anthropologue Delphine Dupré-Lévêque, auteure de "Viens chez moi, j'habite dans Ehpad" a mobilisé des personnalités médiatiques pour inviter à lutter contre l'isolement des plus âgés.

Et ca marche : la marraine Sophie Darrel et le parrain Michel Drucker s'investissent sur la toile, à la télévision. Ils embarquent les artistes, les personnalités médiatiques pour leur cause qui apportent un regard ni larmoyant, ni anxiogène sur l'avancée en âge.

Voir la page Facebook de Stop à l'Isolement


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -