Agevillage
  >   Actualités  >     >   Vers des habitats plus incl...

Vers des habitats plus inclusifs

Repenser l'habitat pour lutter contre la perte d'autonomie, la perte du lien social


Partager :

Cette crise sanitaire sans précédent fait prendre conscience de la nécessité d’accompagner autrement les personnes âgées. C’est dans ce contexte qu'ont été remis ces dernières semaines au gouvernement un rapport sur l’isolement des personnes âgées et un autre sur l’habitat inclusif.
L'habitat devenant un facteur clé dans l’accompagnement des personnes fragiles. Il conditionne à la fois l’autonomie et le maintien du lien social. 

"Demain, je pourrai choisir d’habiter avec vous !".
C’est le titre du rapport remis par Denis Piveteau et Jacques Wolfrom au Premier ministre. 

Composé de 56 propositions, ce rapport dessine les contours de ce que pourraient être les solutions d’habitats de demain pour les personnes en perte d’autonomie. 

Des logements qui devront être accessibles à toutes les bourses, permettre un meilleur accompagnement, être plus participatifs, plus inclusifs

Pour ce faire, le duo Piveteau / Wolfrom préconise notamment, de faciliter l’accès aux animations, d’améliorer l’aménagement des logements ou encore de créer de nouvelles prestations pour les personnes âgées.


L’habitat inclusif à l’honneur !


L’optimisation de l’habitat pour les personnes en perte d’autonomie, c’est aussi la vocation du réseau HAPA, qui oeuvre depuis plusieurs années pour permettre le développement de l’habitat partagé et accompagné. 

Ce réseau d’entraide a pour objectif “que toute personne vulnérable puisse choisir librement un « chez soi », proche de son bassin de vie et pleinement intégré à la vie de la Cité”. 

Très concernée par l’inclusion sociale des personnes âgées, la fondation des Petits Frères des Pauvres a récompensé il y a quelques jours, 9 projets innovants de logements ou de maintiens à domicile pour les personnes âgées isolées. 9 solutions qui correspondent au souhait des français de rester à domicile jusqu’au bout de la vie.

Ont ainsi été récompensés par la fondation : 
  • La Bergerie de Berdine (84) où 80 personnes cohabitent et participent à la vie de la communauté au travers des activités diverses.
  • L’association Familles solidaires Alsace qui par le biais de sa colocation de Zillisheim (68) accueillera 8 locataires en perte d'autonomie, atteints par la maladie d’Alzheimer. Un projet tourné autour de la domotique, une vie sociale riche et des approches non-médicamenteuses afin d’accompagner et stimuler les locataires.
  • Le projet « Une maison Habit'âge au cœur du village de Combrée » porté par l'association Habit’âge qui souhaite rénover un ancien hôtel restaurant pour créer 6 logements sociaux réservés à un public âgé.
  • L’habitat groupé participatif intergénérationnel et solidaire à Vals les Bains (07) impulsé par l'association Habitat Participatif Ardéchois qui souhaite créer de la solidarité entre ses habitants.
  • Le projet de Colocation Alzheimer entrepris par l’association Maison des Cultures à Thomery (77). Il a pour objectif de permettre aux habitants de ses 10 habitations d’être acteur de leurs choix de vie et de leur autonomie.
  • La maison des Sages des Loges en Josas (78) devrait prochainement permettre à 8 personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, à un étudiant et à une aide de vie sociale de vivre comme à la maison.
  • L’association Nouvelles Solidarités a pour projet de créer deux solutions de béguinage solidaire (50 et 60)
  • L’association Solidair’aidants Monts du Lyonnais s’attèle à la construction d’une colocation à responsabilité partagée pour 8 personnes âgées dépendantes dans le village de Duerne (69)
  • En plus de la gestion d’un accueil de jour (29), l’association Ty Bemdez souhaite créer une maison partagée pour 8 personnes atteintes de maladies neuro-évolutives.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Fred

20/07/2020 18:07

cogérant


Bravo pour le rapport très complet et pertinent, Bravo à tous les porteurs d'initiative d'habitat inclusif, Bravo à tous les accompagnateurs de projet, demain, ça change aujourd'hui et c'est possible, nous ne sommes pas seuls.




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -