Agevillage
  >   Actualités  >     >   Alzheimer : quels sont les ...

Alzheimer : quels sont les facteurs de risques sur lesquels on peut agir ?

Contact social, activité physique, alimentation saine... des solutions pour lutter contre la maladie


Partager :

Si le risque de développer la maladie d'Alzheimer semble avoir reculé ces dernières années, 8 % des Français de plus de 65 ans en seraient atteints en 2020 selon la Fondation Vaincre Alzheimer. Cependant, en prenant soin de son hygiène de vie, il est possible d’agir pour diminuer les risques de développer la maladie. 


Publiée dans la revue scientifique médicale américaine Neurology, une étude révèle qu’il y a 13 % de chances en moins de développer la maladie d’Alzheimer ou une maladie apparentée en 2020 qu’il y a dix ans. 

Cette baisse de l’incidence a été constatée lors de l'étude menée par le professeur Albert Hofman en Europe et aux États-Unis

Une baisse encourageante mais aussi surprenante compte tenu du vieillissement de la population sur ces deux continents. 

Ce recul s’expliquerait par l’évolution de l’éducation et la prévention face à la maladie.

Le taux d’incidence est en revanche en hausse en Afrique et en Asie d’après les travaux menés par le professeur.


Contrôler les facteurs de risques


Pour prévenir des risques de développer la maladie, l’hebdomadaire scientifique médicale britannique The Lancet a récemment publié une nouvelle version des travaux de la commission sur les syndromes démentiels.

Celle-ci précise que 40 % des cas de maladie d’Alzheimer pourraient être évités et rappelle les facteurs de risques sur lesquels chacun peut agir : 
  • la sédentarité 
  • le tabagisme
  • l’abus d’alcool
  • un bas niveau d’éducation
  • l’hypertension artérielle
  • la dépression
  • un faible contact social
  • l’obésité
  • le diabète
  • les traumatismes crâniens
  • la pollution de l’air
  • la déficience auditive


Prendre soin de ses oreilles


Sur ce dernier point, nous annoncions il y a quelques semaines que les aides auditives seraient prochainement remboursées intégralement dans le cadre du 100 % santé

Aujourd’hui, selon le ministère des Solidarités et de la Santé, 6 millions de Français souffrent de difficultés d’audition et seulement 35 % d’entre eux sont appareillés.

Au-delà de l’isolement et de la baisse de moral provoqués par une mauvaise audition, le risque de développer des troubles cognitifs seraient donc accrus si l’on ne prend pas le soin de s’appareiller. 


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -