Agevillage

Prix, événements, intergénération : la Semaine bleue 2020 est lancée

Ensemble, bien dans son âge, bien dans son territoire : un enjeu pour l'après covid


Partager :

La journée des personnes âgées le 1er octobre marque le coup d’envoi de la Semaine bleue, semaine nationale des retraités et des personnes âgées. Alors que l’événement fêtera son 70ème anniversaire l’an prochain, gros plan sur une édition 2020 particulière.


« 365 jours pour le dire et 7 jours pour agir ». La Semaine bleue a pour vocation de mettre un coup de projecteur, par des actions dédiées et des marches intergénérationnelles, sur la contribution des plus âgés à la vie sociale, économique et culturelle, mais aussi sur les difficultés qu’elles rencontrent.

Des difficultés exacerbées cette année, crise sanitaire oblige, mais qui ont aussi engendré de formidables élans de solidarité un peu partout en France, des initiatives « souvent inspirées par les mêmes valeurs d’entraide intergénérationnelle et de lutte contre la discrimination liée à l’âge que la Semaine bleue », commentent les organisateurs de l’événement.

Avant le démarrage de la Semaine bleue à proprement parler ce lundi 5 octobre, la remise des prix de la Semaine bleue et des prix Chronos ont eu lieu jeudi dernier, et ont permis de saluer des actions menées un peu partout en France, y compris pendant le confinement du printemps.

Six prix pour des actions partout en France


Au total, six prix ont été décernés par la ministre de l’Autonomie Brigitte Bourguignon.

L’association Agora, de Pouilly en Auxois (21) a reçu le prix intergénération du Ministère des solidarités et de la Santé pour son journal Paroles de seniors, écrit par et pour ses lecteurs.

Gratuit, cette publication trimestrielle est distribuée de la main à la main par des bénévoles : un vrai vecteur de lien social.

Le centre communal d’action sociale d’Oeuilly (51) a été primé pour ses actions menées dans le cadre de la Semaine bleue autour de la notion de territoire.

L’idée ? Faire en sorte que les participants se sentent bien dans leur territoire individuel, leur territoire rural, leur territoire vécu et leur territoire partagé avec les autres générations. Une initiative récompensée du prix de la Caisse centrale de la Mutualité sociale agricole.

Le prix Agirc-Arrco a quant à lui été remis à l’Association Ka'fête ô mômes pour son action La radio comme support d’héritage.

Dans cette chronique radiophonique intergénérationnelle, seniors et enfants s’interrogeront sur la  notion du mieux vivre ensemble, bien dans son âge, à travers les thématiques d’égalités sociales et territoriales, d’éco-citoyenneté, ou encore d’interculturalité.

L’Ehpad Saint-Dominique d’Auch (32) et le Centre d’accueil des demandeurs d’asile (Cada) du Gers ont été récompensés pour leur volonté de tisser des liens de long terme entre ces deux publics très différents, mais aux espoirs et aux attentes si proches.

Les deux structures ont reçu le grand prix de la Fondation de France pour ces rencontres intergénérationnelles et interculturelles.

Le second prix de la Fondation a été remis à l’Ehpad Saint-Vincent de Paul de Vignoles (21), pour un projet de conception et réalisation d'un film en plusieurs épisodes, durant le confinement, en lien avec les élèves de l’école voisine, eux aussi confinés.

Enfin, le prix de la Caisse nationale d’Assurance vieillesse a récompensé les « Lulues », un groupe de résidents d’Ehpad, de retraités vivant à domicile et d’autres habitants de Cambo-les-Bains (64),  devenus « passeurs de lecture ».

Tout au long de l’année, le groupe se rencontre, apprend et s’épanouit à travers la lecture à voix haute, avant de se produire en public au cœur de la cité.

Jo Hoestlandt lauréate du prix Chronos


C’est l’autrice Jo Hoestlandt qui a reçu le prix Chronos 2020, pour son ouvrage Vue sur mer.

Ce prix littéraire récompense chaque année un titre jeunesse traitant des relations entre les générations, de la transmission du savoir, du parcours de vie, de la vieillesse et de la mort...

Vue sur mer raconte l’histoire de Romuald, 10 ans, qui part en vacances à contrecœur dans une famille d’accueil sur la Côte d’Azur. Mais ce séjour chez Papy Guy et Mamie Juliette se révèlera pourtant un moment inoubliable de bonheur et de liberté.

Pour aller plus loin


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -