Agevillage
  >   Actualités  >     >   Vaccin contre la grippe : p...

Vaccin contre la grippe : protéger les plus fragiles dans le contexte épidémique

30 % de doses supplémentaires pour les personnes prioritaires


Partager :

La campagne annuelle de vaccination contre la grippe débute ce mardi 13 octobre. Avec des mesures spécifiques cette année, épidémie de covid-19 oblige…



Comme tous les ans, 15,8 millions de personnes à risques ont reçu ou recevront dans les jours à venir un bon de prise en charge du vaccin contre la grippe. Elles pourront ensuite aller le récupérer à la pharmacie, et se faire vacciner sur place si l’officine le propose.

Il est aussi possible de se faire vacciner par son médecin ou un infirmier.

Pour rappel, les personnes bénéficiant de la prise en charge du vaccin contre la grippe sont :

•    les personnes âgées de 65 ans et plus ;
•    les personnes de moins de 65 ans souffrant de certaines maladies chroniques ;
•    les femmes enceintes ;
•    les personnes souffrant d’obésité (indice de masse corporel (IMC) supérieur ou égal à 40)
•    l’entourage des nourrissons à risque de grippe grave et des personnes immunodéprimées, dans l’objectif de protéger les personnes fragiles de leur entourage.

Les personnes n’appartenant pas à cette catégorie peuvent également se faire vacciner contre la grippe, mais cette année, le ministère de la Santé a demandé aux pharmaciens de réserver les doses de vaccin aux personnes prioritaires citées ci-dessus.

En effet, en cas de pénurie, les laboratoires ne pourront relancer la fabrication à temps, ont-ils confié à la Dépêche du Midi.

Pour pallier un éventuel afflux de patient, le gouvernement a toutefois, pour la première fois « procédé à des sécurisations de commandes d’État et nous avons 30 % de doses de vaccins en plus que les années précédentes », a indiqué Olivier Véran au Sénat lors d’une audition le 24 septembre.

Les professionnels de santé sont eux aussi fortement incités à se faire vacciner, qu’ils travaillent en ville, à l’hôpital ou en Ehpad, de même que les auxiliaires de vie qui interviennent auprès des personnes fragiles à domicile.

Si la couverture vaccinale des professionnels augmente significativement, l’impact de la grippe sera moindre, rappelle l’Académie de médecine. En 2018-2019, seuls 35 % des professionnels des établissements de santé et 32 % des Ehpad étaient vaccinés.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -