Agevillage
  >   Actualités  >     >   Reconfinement, mode d'emploi

Reconfinement, mode d'emploi

Attestation, déplacements autorisés, suivi médical, télétravail : le point sur les nouvelles règles


Partager :

La décision semblait inéluctable : mercredi 28 octobre, Emmanuel Macron annonçait le retour du confinement à compter de minuit dans la nuit de jeudi à vendredi. Le président n’a pas suivi l’avis du conseil scientifique, qui préconisait un « auto-confinement strict » des personnes les plus à risque, mais a opté pour un reconfinement moins rigide que le premier, avec, malgré tout, son lot de restrictions.



Plus de commerces et de services ouverts, plus de motifs de déplacement autorisés : les nouvelles règles sont moins strictes qu’en mars dernier.

Les Ehpad notamment restent ouverts aux visites des proches, avec des contraintes cependant (durée, interdiction des visites en chambre, nombre de visiteurs limités, traçabilité…) afin d’éviter que le coronavirus ne rentre plus avant dans les établissements.

Santé Publique France comptabilisait ainsi 649 clusters dans les structures d’accueil pour personnes âgées, sur 2448 au total au 27 octobre. Et note une augmentation des cas confirmés et des décès depuis le mois de septembre. Entre le 19 au 25 octobre, le nombre de cas confirmés dans les établissements médico-sociaux (dont les Ehpad) a ainsi augmenté de 84 % par rapport à la semaine précédente.

Voir notre article dédié aux règles à suivre en Ehpad

Plus de déplacements autorisés


S’il est toujours possible, comme en mars, de se déplacer « pour motif familial impérieux » ou « assistance aux personnes vulnérables » muni d’une attestation de déplacement dérogatoire (à télécharger ici) et sans limite de distance ; d’autres déplacements sont possibles, pour accompagner ses enfants à l’école ou une activité périscolaire, pour prendre l’air ou pratiquer une activité physique, faire des courses, se rendre dans un service public…

Bien sûr, il reste également autorisé de se rendre chez le médecin et de se déplacer pour réaliser des examens ou des soins ne pouvant être effectués à distance.

A noter : comme en avril dernier, les consultations par téléphone sont à nouveau remboursées par l’Assurance maladie, au même titre que les téléconsultations en visio.

Les établissements scolaires doivent fournir aux parents un justificatif de déplacement scolaire permanent pour les trajets domicile-école, et les employeurs un justificatif de déplacement professionnel certifiant que les déplacements « ne peuvent être différés ou sont indispensables à l’exercice d’activités ne pouvant être organisées sous forme de télétravail ».

Pour les aidants, les accueils de jour (disposant d'une entrée séparée) et les plateformes de répit sont également ouverts.

Télécharger toutes les attestations

Plus de services et de commerces ouverts


Hormis les commerces alimentaires, de nombreux magasins restent ouverts, et notamment les commerce de détail d'articles médicaux et orthopédiques, les opticiens et les audioprothésistes.

De même, il est possible de se rendre dans établissements assurant un service public (Caf, Clic, la Poste…) et pour un rendez-vous à la mairie ou à la préfecture. Les horaires d’ouverture peuvent cependant être restreints.

Télétravail obligatoire


Tous les travailleurs qui peuvent assurer leurs missions à distance doivent être en télétravail à 100 %.

Le dispositif de chômage partiel est quant à lui reconduit jusqu’au 31 décembre 2020.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Rédaction

20/11/2020 12:11

Visite Ehpad hors région


Bonjour, en théorie, ce n'est pas interdit : le décret du 29 octobre 2020 remettant en place le confinement précise une durée et une distance limitées (1 heure, 1 km), uniquement pour les déplacements "liés soit à l'activité physique individuelle des personnes, à l'exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d'autres personnes, soit à la promenade avec les seules personnes regroupées dans un même domicile, soit aux besoins des animaux de compagnie". Or une visite à un parent en Ehpad relève de " l'assistance aux personnes vulnérables". Il faudra néanmoins vous munir d'un justificatif en cas de contrôle.



Lamartine

03/11/2020 16:11

Visite en Ehpad hors région


Bonjour, j’habite Paris et habituellement je m’occupe de ma Mère (94 ans) qui est à Troyes en Ehpad. Elle n’a plus de famille sur place, je suis le seul à pouvoir lui rendre visite. Lors du 1er confinement elle n’a pas eu de visites pendant 2 mois, ni de kiné. Résultat : elle a perdu la marche. Elle arrivait encore à se déplacer avec son déambulateur mais au bout de deux mois sans visites ( je la faisais marcher) elle est maintenant clouée dans un fauteuil. Comme vous pouvez l’imaginer, son moral est au plus bas. On nous dit qu’on peut aller visiter nos parents en Ehpad et par ailleurs on nous interdit de changer de région... Je souhaiterais pouvoir obtenir une dérogation pour aller la voir une fois par semaine si c’est possible. À qui dois-je m’adresser pour cela ? Merci d’avance pour votre réponse. Je ne suis hélas pas le seul dans ce cas... Meilleures salutations.




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -