Agevillage
  >   Actualités  >     >   3,7 millions d'aidants atte...

3,7 millions d'aidants attendent des moyens pour prendre soin de leur proche, selon le sondage TNS-Sofres


Partager :

Pour palier le déficit par les Pouvoirs Publics de la prise en charge  de la perte d'autonomie liée au grand âge, les Français entendent maintenant obtenir les moyens d'assurer le maintien à domicile de leurs proches âgés par des aides financières, de la formation, des solutions de répit.

Un Français sur trois (32%) déclare avoir une personne dépendante dans son entourage. Pour 21% il s'agit d'un membre direct de la famille (parents, grands-parents, arrière grands-parents).

Le regard négatif que les Français interrogés portent sur les maisons de retraite (seuls 39% en ont une bonne opinion) les incite à privilégier  le maintien à domicile de leurs parents en perte d'autonomie.

Ainsi, la population des "aidants naturels" estime utile ou indispensable :
de bénéficier d'une aide financière (63%) pour compenser, notamment un manque à gagner professionnel ;
de suivre une formation pour mieux prendre soin de leur parent âgé et/ou malade (58%) ;
de pouvoir profiter de moments de répis (57%)
d'être reconnue par un statut légal (53%). 

L'insatisfaction des Français concernant la prise en charge des personnes âgées par les Pouvoirs public ne cesse de progresser. Selon le dernier sondage TNS-Sofres "Les français et le grand âge", réalisé pour la Fédération hospitalière de France - FHF- cette critique très sévère se double d'une inquiétude croissante quant à leur capacité de faire face au coût de la perte d'autonomie liée au  grand âge. 


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -