Agevillage
  >   Actualités  >     >   Personnes malades et person...

Personnes malades et personnes handicapées ont manifesté samedi 27 mars

Ils réclament un "revenu minimum d'existence"


Partager :

Ni pauvre ni soumis : mars 2010Affirmant être négligés par le gouvernement,personnes  malades et personnes handicapées sont descendues par milliers samedi, 27 mars dans les rues d'une vingtaine de villes en France contre la  précarité et l’octroi d’un "revenu minimum d'existence"

Deux ans après la mobilisation de 2008, à Paris, environ 800 manifestants selon la police, 2.500 selon les organisateurs, la plupart en fauteuil roulant, se sont retrouvés sur le parvis des Droits de l'homme au Trocadéro.

"Un revenu décent maintenant", "handicap, maladie = pauvreté" pouvait-on lire sur des pancartes brandies par des participants, dont beaucoup étaient équipés de tenues et de ballons de couleur jaune.

Ni pauvre ni soumisDes rassemblements ont aussi eu lieu dans les régions. A l'appel du collectif "Ni pauvres ni soumis", les manifestants réclament une revalorisation de l'allocation adulte handicapé (AAH), un "revenu d'existence" au niveau du smic (1.056 euros par mois).

Des manifestations se sont aussi déroulées à Toulouse, Marseille, Lyon, Lille, Rennes ou Bordeaux, ainsi que dans de petites villes comme Caen (280 personnes), Evreux (100) ou Angers (200). Les manifestants portaient des pancartes jaune et noire, les couleurs du collectif sur lesquelles on pouvait lire: "Rire jaune, colère noire", "un revenu décent, maintenant" ou "casse toi, pauv' Handi".
Les associations dénoncent aussi les franchises médicales et l'augmentation du forfait hospitalier qui compliquent selon elles la vie des quelque 850.000 personnes touchées par un handicap en France.

Le président Nicolas Sarkozy a promis d'augmenter l'allocation adulte handicapé de 25% d'ici 2012.
Au 1er avril, elle atteindra 696 euros, puis 711 euros au 1er septembre. Les associations soulignent que ce montant reste en dessous du seuil de pauvreté, fixé à 900 euros par l'Insee.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Henri38600

29/03/2010 23:03

+ 25 % ? Le compte n'y est pas !


Vous écrivez : "Le président Nicolas Sarkozy a promis d'augmenter l'allocation adulte handicapé de 25% d'ici 2012"... Cette affirmation laisse entendre que le gouvernement a programmé une augmentation de l’AAH de 25 % à compter d’aujourd’hui, donc sur une période de 2 ans… En réalité, cette augmentation porte non pas sur 2 ans, mais sur 5 ans puisqu’elle concerne la période 2007-2012… Cela ne fait que 5 points par an, et non-pas 12,5 comme suggéré : le compte n’y est pas ! Par ailleurs, il convient de signaler que cette pseudo revalorisation est « plombée » par l’extension des franchises médicales, l’augmentation du forfait hospitalier, le déremboursement de nombreux médicaments, etc. Ajoutons que la hausse des produits de première nécessité, bien plus forte que l’inflation officielle, frappe les revenus les plus bas, notamment ceux qui sont en dessous du seuil de pauvreté (c’est le cas des bénéficiaires de l’AAH). Henri Galy, président du CDTHED (Comité pour le Droit au Travail des Handicapés et l'Égalité des Droits)




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -