Agevillage

L'EHPAD Nauton Truquez, lauréat du prix « Jardins thérapeutiques » 2011 organisé par Agevillage dans le cadre de Géront'Expo


Partager :

Equipe de l'ehpad Nauton TruquezLe 1er prix "Jardins thérapeutiques" vient d'être remis par Muriel Jamot (FHF) et Annie de Vivie, fondatrice d'Agevillage ce 18 mai sur le salon Géront'Expo qui s'est tenu Porte de Versailles.
C'est l'Ehpad Nauton Truquez situé à Peyrehorade dans les Landes qui s'est vu récompensé en la personne de Madame Patricia Ferey, sa directrice.

Si ce prix a pour objectif de valoriser les initiatives
conçues et réalisées conjointement par des équipes, des résidents, des bénévoles, le projet primé a remporté l'adhésion du jury à l'unanimité, parmi 24 dossiers.

L'établissement de Peyrehorade accueille une population majoritairement constituée d'anciens agriculteurs. L'atelier jardin est né de la volonté conjointe du jardiner, de l'ergothérapeute, du psychologue et de l'animatrice de redonner aux personnes accueillies l'envie de franchir la porte de l'établissement qui donne sur un grand parc.

Une enquête réalisée en 2009 a confirmé l'intérêt des résidents pour un atelier jardin et des réunions d'information leur ont permis de verbaliser leurs souhaits quant aux diverses plantations et manières de procéder. Ainsi avec l'aide du jardinier et de l'ergothérapeute, les résidents ont été invités à semer, planter, entretenir, récolter ou simplement observer.

L'équipe fait évoluer le projet au gré des pathologies des résidents et n'hésite pas à adapter les activités proposées au jardin  (création d'un jardin suspendu par exemple). Les activités proposées sont variées : jardin potager, réalisation de pots et pancartes, jardinières, épluchage de légumes, dégustation des produits cultivés... Car dans ce parc de 22500 m² dont la moitié est consacrée aux espaces verts, se niche une multitude d'espaces.

Un jardin à la française qui fait face au « château », dont l'ambition esthétique est de porter à son apogée l’art de corriger la nature pour y imposer la symétrie. 
Un jardin des rencontres qui occupe la majeure partie de l’espace. Composé d’un coin repos qui abrite une fontaine aux doux bruissements, des bancs permettent aux résidents de se rencontrer en toute quiétude.
Jouxtant cette fontaine, un espace dédié aux herbes aromatiques, c'est le jardin des senteurs, a été suspendu pour permettre aux personnes à mobilité réduite d’en profiter à sa juste mesure et respirer les senteurs subtiles dégagées par ces herbes odoriférantes  et observer la diversité des menthes.
Plus loin, l'étang où deux ponts facilitent la traversée.
Dans la partie basse du parc, un boulodrome donne lieu à diverses animations sportives et festives. 
Un espace est aussi dédié aux plus petits car le parc de Peyrehorade est aussi un lieu de promenade pour les familles.
Derrière une architecture de colonnes apparaît un potager composé de légumes d’autrefois (topinambours …).
Par une dernière allée, le parc se referme sur le bâtiment par une terrasse bordée de structures verticales et entourées de massifs d’arbustes d’ornement.

Maylis LECAT ergothérapeute à l'Ehpad de Peyrehorade raconte ...



Pour tout savoir sur cette réalisation

Photo  de l'équipe :
En bas de gauche à droite : Marion Darrière, Animatrice ; Frédéric Forsans, agent d'entretien en charge des espaces verts ; Christèle Gestas, animatrice ;
Au deuxième plan : Christian Borgella, agent d'entretien en charge des espaces verts, Pierre-Alexandre Tardy, Psychologue ; Maylis Lecat , Ergothérapeute ; Yves Berrocq, agent d'entretien.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

lala

24/04/2015 17:04

Bof


Une bonne idée de filmer à l'extérieur. On n'entend rien sinon les marteaux piqueurs.




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -