Agevillage
  >   Actualités  >     >   Edito : vieux et connectés

Edito : vieux et connectés


Partager :

Annie de VivieParmi les clichés qui ont la vie dure concernant les vieilles personnes, examinons celui de leur soit-disant incompétence ou inappétence vis-à-vis des nouvelles technologies.

Des personnes qui ont traversé le XXe siècle, seraient à priori totalement inadaptées au "progrès" représenté par ces nouveaux appareils qui démultiplient la communication, l'accès à l'information, les échanges...

Eau puis électricité à tous les étages, appareils ménagers de plus en plus sophistiqués, informatisation des lieux de travail, démultiplication des moyens de transport... Certes les générations de plus de 60 ans n'ont peut-être pas été formées aux appareils dernier cri, mais...

>  force est de constater que les ateliers Internet, accès aux technologies ne désemplissent pas dans les salons (comme celui des seniors). Les 800 Cyberbases ou Espaces publics numériques (pilotés par la Caisse des Dépôts l'actionnaire de référence d'Agevillage.com) voient l'arrivée progressive des plus âgés dans leurs ateliers d'initiation ou d'approfondissement. Les maisons de retraite proches des Cyberbases organisent des initiations, des ateliers adaptés.

> même des maladies neuro-dégénératives ne sont pas des freins à l'utilisation de ces technologies comme nous le montrent de très nombreuses expériences. Je pense au lauréat de notre premier "Prix Lieu de Vie lieu d'envie" qui a salué l'atelier Internet d'un service de personnes malades Alzheimer.
Où comme cette octogénaire juste diagnostiquée qui décide de reprendre sa thèse et demande à se former à la recherche en ligne.

> même les générations de l'écrit, du papier sont tentées par des services dématérialisés, s'ils prouvent leur utilité, leur réalité. Vive la qualité et la fiabilité du site Internet de la Sncf pour donner envie de se connecter à Internet ! Echanges avec son réseau (mails, réseaux sociaux), suivi de l'actualité, services bancaires, hobby (généalogie, culture, cours en ligne) mais aussi dossier de santé, suivi de la prise des médicaments, soutien de l'autonomie... Les générations de seniors sont la cible des nouveaux fabricants d'appareils et d'interfaces.

Il faut un peu de temps, d'écoute, d'accompagnement et donc de médiation humaine pour s'approprier ces nouveaux outils. Un service de maintenance compétent et patient est aussi nécessaire.
Par ailleurs, on constate ces même attentes quel que soit l'âge de l'utilisateur, dès que l'on entre dans le champ du nouveau, du changement.

Ainsi, il aura fallu deux mois à Mme Cayet de la résidence Marceline Desbordes-Valmore du Centre Hospitalier de Douai et à sa fille Annie pour prendre en main le Système de communication via la télévision E-lio/Technosens. Aujourd'hui c'est Mme Cayet qui donne des conseils à sa fille.

Cette proposition répond aux usages attendus, via la télévision et une télécommande ultra-simplifiée
- communiquer facilement avec ses proches par téléphone ou visio-conférence via le répertoire avec les photos et de façon illimitée.
- recevoir des messages, des photos et rester en lien avec l'extérieur, avec les plus jeunes, ravis de mettre à jour ces infos.
- informer sur la vie de la maison, rassurer en racontant les activités proposées.
- accéder à 25 chaines de TV et donc accueillir les amateurs de football qui ne sont pas abonnés, le dimanche !
Le tout au tarif d'un abonnement téléphonique ; une vraie gageure qui peut et doit se démultiplier.

Une technologie d'avenir est celle qui accompagne, soutient, accessible, non intrusive... et qui ne remplace pas le contact humain, bien au contraire, qui le stimule. Dans une société qui s'individualise, qui se technicise, la vigilance est de mise pour préserver les droits, la liberté, la sécurité, la santé... Ces enjeux inspire les artistes (Sort un film sur les relations entre un viel homme et un robot).
Mais elle ne doit pas empêcher de tester, de tenter. Les résultats sont parfois étonnants.

Voilà de quoi secouer les clichés !


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -