Agevillage
  >   Actualités  >     >   Les idées fausses sur la ca...

Les idées fausses sur la canicule


Partager :

L'été tant attendu arrive enfin. Mais attention au coup de chaleur (un réchauffement de l'organisme) ou à la déshydratation (un excès de perte). Les personnes âgées sont souvent les premières touchées. Or les moyens de lutter contre la chaleur sont limités, il faut donc bien les connaître pour bien les utiliser.

De plus, et même si l'on se croit bien informé, des idées fausses subsistent. On fait le point.


Boire glacé ? 
Faux.  Une boisson glacée va créer une apparence de satiété et donc réduire le besoin de boire. En revanche, un thé chaud ou une tisane peuvent aider à transpirer et donc à rafraichir le corps. Des aliments glacés obligent le corps à puiser dans ses réserves énergétiques pour réduire le choc thermique et ramener boissons glacées et aliments trops froids à la température du corps.
 
 
Boire beaucoup ?  
Attention ! Les adultes et les enfants ont intérêt à boire beaucoup pour lutter contrer la déshydratation. Et plutôt de l’eau que des sodas qui favorisent la diurese (besoin d’uriner) et donc la déshydratation. Tisanes, soupes froides, fruits juteux sont d’un excellent rapport. 
 
Concernant les personnes âgées, moins sujettes à la transpiration, boire en trop grande quantité - deux litres par jour - peut s'avérer à risque. De l’eau en excès peut favoriser les œdèmes notamment pulmonaires et endommager les reins. Humidifier son visage avec de l'eau tiède (à l'aide d'un gant ou d'un brumisateur) remplace la transpiration, qui est le moyen que le corps utilise pour faire baisser sa propre température.
 
Un peu de sel en plus ? 
Exact. La transpiration élimine le sel et donc favorise la déshydratation. Une sensation salée encourage à boire et donc favorise l’hydratation. Le sel donne soif, certes, mais en manger un peu en période de forte chaleur encourage à boire et donc à s’hydrater. Les personnes âgées soumises à un régime sans sel strict doivent consulter leur médecin. 
 
Eponger sa transpiration ? 
Pas forcément ! Dégouliner n’a rien d’agréable mais transpirer procure une sensation de fraîcheur au moindre frémissement de l’air. 
 
Vêtements synthétiques ? 
Faux. Lin et coton sont des valeurs sures, ces deux textiles captent l'humidité. En revanche, les nylons, acryliques et autres polyesters n’absorbent pas la transpiration qui reste cantonnée entre le corps et le tissu ; d’où un risque de mauvaise odeur. Pour les personnes âgées qui transpirent peu, les vêtements synthétiques accroissent le risque d’hyperthermie. 
 
Les synthétiques dits « antitranspirants » ont des mailles larges qui laissent passer l’humidité. Ils peuvent donc être utilisés, mais ne valent pas le lin ou le coton. 

Pour rafraîchir son habitation, il faut ouvrir grandes les fenêtres
Faux : Maintenez les fenêtres fermées tant que la température extérieure est supérieure à la température intérieure. Mais pensez aussi à bien fermer les volets et les rideaux des façades exposées au soleil.
Ouvrez les fenêtres tôt le matin, tard le soir et la nuit. Provoquez des courants d’air dans tout le bâtiment dès que la température extérieure est plus basse que la température intérieure.
Enfin, dans la mesure du possible, baissez ou éteignez les lumières électriques et plus généralement les appareils électriques susceptibles de dégager de la chaleur.

Pour se rafraîchir, une douche suffit
Faux : Prenez-en ou faites en prendre autant que nécessaires. Et sans trop sécher la personne de façon à maintenir le rafraichissement le plus longtemps possible. N'hésitez pas à rafraîchir la personne avec un brumisateur.
Restez à l’intérieur de l'habitat dans les pièces les plus fraîches et au mieux, dans un espace rafraîchi (réglez votre système de rafraîchissement 5°C en dessous de la température ambiante).
En l’absence de rafraîchissement, passez au moins 2 ou 3 heures par jour dans un endroit frais : grands magasins, cinémas, lieux publics (listes de ces endroits disponibles auprès du numéro mis en place par la préfecture ou auprès de votre mairie).

Une douche glacée ? 
Faux. La sensation de froid oblige le corps à brûler de l’énergie pour faire remonter la température à 37°. Des douches tièdes, légèrement inférieures à la température du corps, sont d’un meilleur rapport : elles ne sollicitent pas les réserves énergétiques et la perception de rafraichissement est forte. En période de canicule, se doucher régulièrement permet de faire baisser la température du corps. 

Une personne âgée sait se protéger
Faux : Les personnes âgées apprécient mal la température et ne pensent donc pas à s’en protéger. Elles transpirent moins et moins vite. Il leur faut plus de temps pour relancer leur sudation après une phase de sécrétion. Elles sont donc en danger malgré l’absence de signes cliniques annonciateurs. Quand les premiers signes apparaissent, il est déjà trop tard.
Pour éviter d’en arriver là, il n'y a qu’une solution : penser à boire à intervalles réguliers tout au long de la journée, ou en tout cas aux moments des repas.
Par ailleurs, les personnes âgées sont les premières concernées par les conséquences d'une forte chaleur car elles sont victimes d’un dérèglement du mécanisme de la soif. La soif est une sensation qui apparaît normalement dès que notre corps a besoin d’eau pour maintenir son équilibre. Chez les  personnes âgées, cette sensation de soif ne correspond plus exactement aux besoins ; la soif apparaît avec un certain retard. Les personnes âgées doivent donc apprendre à boire, avant même d’avoir vraiment soif.

Alcools et sodas ?
Faux : L'alcool altère les capacités de lutte contre la chaleur et favorise la déshydratation. Évitez aussi les boissons à forte teneur en caféine (café, thé, colas) ou très sucrées (sodas) car ces liquides augmentent la sécrétion de l’urine. En cas de difficulté à avaler les liquides, prenez de l’eau sous forme solide en consommant des fruits (melons, pastèques, prunes, raisins, agrumes) et des crudités (concombres, tomates, sauf en cas de diarrhées), boire de l’eau gélifiée.
Accompagnez aussi la prise de boissons non-alcoolisées d’une alimentation solide, en fractionnant si besoin les repas, pour recharger l’organisme en sels minéraux (pain, soupes, etc.).

En cas de forte chaleur, il faut sortir de chez soi
Faux : il vaut mieux éviter de s'exposer aux heures les plus chaudes (entre 11h et 21h). Préférez le matin tôt ou le soir tard, restez à l’ombre dans la mesure du possible, ne vous installez pas en plein soleil.
Pensez aussi à couvrir la tête des personnes âgées d'un chapeau, à les habiller de vêtements légers (coton) et amples, de préférence de couleur claire.



mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -