Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Ne pas manger de poisson plus de deux fois par semaine

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 15/07/2013

0 commentaires

Un avis de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses)

Dans un avis du 3 juin 2013, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) recommande de ne pas consommer plus de deux portions de poissons par semaine.
La recommandation de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (Anses) de ne pas manger de poisson plus de deux fois par semaine doit permettre à la fois de couvrir les besoins en nutriments et de limiter les risques de surexposition aux contaminants chimiques.

Idéalement, sur ces deux portions hebdomadaires, il faut consommer une portion de poisson gras (saumon, sardine, maquereau, hareng, truite fumée). Par ailleurs, s’il est nécessaire de varier les espèces de poisson, il est également important de diversifier les lieux d’approvisionnement (sauvage, élevage, lieux de pêche…).
La consommation de poissons d’eau douce fortement « bio-accumulateurs » (anguille, barbeau, brème, carpe, silure) doit être limitée à une fois tous les deux mois pour les femmes en âge de procréer, enceintes ou allaitantes ainsi que pour les enfants de moins de 3 ans, les fillettes et les adolescentes et à deux fois par mois pour le reste de la population.
L’Anses conseille également aux femmes enceintes et allaitantes et aux enfants de moins de 3 ans :
  • de limiter la consommation de certains poissons prédateurs sauvages (baudroie, bar, dorade, thon…),
  • d’éviter la consommation d’espadon, marlin, siki, requin et lamproie.

L’Anses avait été saisie de la question le 13 juillet 2012 par la Direction générale de l’alimentation (DGAL) et la Direction générale de la santé (DGS).
Partager cet article

Sur le même sujet