Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Le cancer protège-t-il de la maladie d'Alzheimer ?

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 15/07/2013

0 commentaires

Une étude suppose une corrélation entre les deux affections

Le cancer protège-t-il de la maladie d’Alzheimer et vice versa ?

Si l’on en croit une étude publiée par le journal médical Neurology, les patients Alzheimer ont un risque 43% moins élevé de développer un cancer que les personnes non diagnostiquées Alzheimer. De la même manière, les patients touches par un cancer ont 35% moins de risque de développer la maladie d’Alzheimer. L’étude aboutissant à cette mise en perspective a été menée sur 25,000 résidents de Milan (Italie).

Cette relation inverse entre cancer et Alzheimer sera sans doute au centre des discussions de la Conférence internationale sur la maladie d’Alzheimer qui s’est ouvert le 14 juillet à Boston. 

Personne ne sait pourquoi les relations entre cancer et Alzheimer sont en proportion aussi directement inverses. 

Massimo Musicco, qui a conduit l’étude milanaise, affirme que les deux maladies sont chacune une facette du vieillissement. Le potentiel génétique des uns les prédispose au cancer tandis que le patrimoine génétique des autres les conduit à la maladie d’Alzheimer.

Mais d’autres chercheurs y voient une corrélation dans la mesure ou les deux maladies sont pilotées par une activité génétique inverse l’une de l’autre. Le cancer se manifeste par une prolifération cellulaire tandis que la maladie d’Alzheimer a pour caractéristique une destruction massive de cellules. 

Pour les laboratoires, le défi est de développer des candidats médicaments qui accroissent ou réduisent l’activité du gene, PIN1, qui semble impliqué dans les deux maladies. 

Cette interconnexion soulève d’autres questions : un médicament qui serait efficace contre la maladie d’Alzheimer peut il générer des cancers ? Nul ne sait répondre à cette question. 

Les recherches comparatives sur le cancer et la maladie d’Alzheimer ont parfois soulevé le scepticisme, certains chercheurs affirmant que les patients atteints de cancer ne vivent pas assez vieux pour développer la maladie d’Alzheimer. Mais il semble qu’un consensus se dégage aujourd’hui pour étudier la corrélation avec plus de sérieux.
A suivre donc.…
Partager cet article

Sur le même sujet