Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Le risque de canicule incite le gouvernement à se mobiliser

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 28/07/2013

0 commentaires

alerte chaleur avant alerte canicule ?

Le risque de canicule incite les ministres de la santé et des personnes âgées à se mobiliser.

Quatre personnes âgées – entre 78 et 88 ans — sont mortes victimes de la canicule qui a sévi ces derniers jours à New York, a annoncé lundi le médecin légiste de la ville. Les températures ressenties avaient dépassé en fin de semaine dernière les 40 degrés Celsius à New York, avec une forte humidité. 

A Paris dans un contexte de fortes chaleurs, la ministre de la Santé Marisol Touraine a appelé lundi 22 juillet, à la vigilance vis-à-vis des personnes fragiles mais aussi des travailleurs du bâtiment.

Nous sommes en alerte chaleur dans cinq départements du pays, à Paris, dans trois départements de la petite couronne et dans le Rhône”, a déclaré la ministre en visitant un Ehpad (Etablissement d’hébergement des personnes âgées dépendantes) dans le XIXe arrondissement de Paris.

Nous ne sommes donc pas encore en alerte canicule. Pour autant c’est l’occasion de rappeler les messages de prévention qui doivent être répétés”, a poursuivi Mme Touraine, en déclinant les précautions à prendre avec les personnes âgées, les jeunes enfants et autres personnes fragiles.

Madame Touraine a signalé qu’il n’y avait pas de fréquentation plus importante dans les hôpitaux depuis le début des fortes chaleurs.
L’alerte chaleur correspond au niveau 2 (sur 4) dans le domaine de la santé. 
Vendredi 26 juillet, la ministre déléguée aux Personnes âgées, Michèle Delaunay, en visite à Lyon où l’alerte canicule a été déclenchée, a constaté aucun frémissement fâcheux” dans l’activité des secours ou centres hospitaliers liés à la chaleur. Le département du Rhône et de l’Isère sont placés en alerte canicule depuis jeudi, avec des pics attendus samedi à 38°C au moins.

Je souhaite bon courage à ces deux départements et à tous ceux qui travaillent dehors et qui peinent” a‑t-elle souligné. 

Cependant en période estivale des structures comme SOS médecins travaillent toujours un peu plus que dans d’autres moments, mais rien qui puisse pour l’instant alerter, mais appliquons la vigilance orange pour chacun”, a ajouté la ministre.

La ville de Lyon a pour sa part rappelé qu’en cas d’alerte canicule déclenchée par la préfecture, les personnes inscrites sur un registre social sont appelées chaque jour à leur domicile, pour s’assurer qu’elles ne rencontrent pas de difficultés.
Partager cet article

Sur le même sujet