Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

La Chine souhaite que le secteur privé investisse dans les soins aux personnes âgées

Auteur Rédaction

Temps de lecture 3 min

Date de publication 19/08/2013

0 commentaires

Orienter les investissements vers les soins infirmiers pour les plus âgés

Le gouvernement chinois va procéder à des ajustements de politique majeurs pour permettre au secteur privé de jouer un rôle de premier plan dans la fourniture de services à une population qui vieillit rapidement, indique le Quotidien du Peuple, organe officiel du Parti communiste chinois.
Dou Yupei, Vice-ministre des Affaires Civiles, a ainsi déclaré le 19 août 2013 que le Gouvernement devrait progressivement réduire ses prestations au profit des investisseurs sociaux.
Parmi les mesures envisagées, des incitations financières et l’autorisation qui sera accordée aux investisseurs privés de louer des établissements publics une fois qu’ils auront été consacrés aux services de soins des aînés. « Le Gouvernement devrait prioriser la prestation de services de soins aux personnes du troisième âge vulnérables, y compris celles qui sont pauvres, handicapées et sans enfant », a‑t-il dit aux responsables de départements des affaires civiles de gouvernements locaux lors d’une réunion sur les services de soins aux personnes âgées qui s’est tenue dimanche à Ulanqab, dans la Région autonome de Mongolie intérieure.
M. Dou a précisé que les services de soins des personnes âgées comprennent les soins infirmiers, l’assurance, l’éducation, la forme physique et le tourisme.
« Le Gouvernement devrait cultiver activement le marché, encourager et inciter les différents investisseurs sociaux à participer au développement des services de soins aux personnes âgées, permettre au marché de jouer un rôle fondamental dans l’allocation des ressources et laisser les acteurs sociaux assumer les rôles principaux », a‑t-il dit.
La Chine comptait 194 millions de personnes âgées de plus de 60 ans à la fin de 2012, une population qui devrait dépasser 300 millions de personnes en 2050.
Le Gouvernement se doit de canaliser au plus vite les capitaux privés pour répondre à la demande croissante en services de soins aux personnes âgées, a dit M. Dou.
À la fin de 2012, seulement 41 % des communautés urbaines étaient capables de fournir des services de soins aux personnes âgées, tandis que dans les zones rurales, ce chiffre n’était que de 16%, selon le Ministère des Affaires Civiles.
Les foyers pour personnes âgées ne peuvent fournir que 4,3 millions de lits environ au niveau national, soit environ 22 lits pour 1 000 personnes âgées. Le Gouvernement a pour objectif de faire passer ce chiffre à 30 lits pour 1 000 personnes âgées d’ici la fin de 2015.
Environ 23 milliards de Yuans (3,3 milliards d’euros) de capitaux privés ont été investis dans le secteur des soins aux personnes âgées depuis 2011, a indiqué le Ministère.
M. Dou a déclaré que le Gouvernement va simplifier le processus de candidature pour les personnes et organisations qui se consacrent à la fourniture de services de soins aux personnes âgées.
M. Dou a également appelé les gouvernements locaux à renforcer la supervision du personnel infirmier, la sécurité incendie et la sécurité alimentaire, les honoraires et les frais de services.
Le Gouvernement va également accélérer le développement des services de soins aux personnes âgées dans les zones rurales, a ajouté M. Dou.
Pour faire en sorte que 50% des communautés rurales possèdent des centres de soins de jour d’ici la fin de 2015, le Gouvernement central va allouer 3 milliards de Yuans provenant des recettes de la loterie de 2013 à 2015 pour les projets de construction, a‑t-il ajouté.
Ces décisions font partie d’un groupe de nouvelles directives destinées à stimuler le développement des services de soins aux personnes âgées que le Conseil des Affaires de l’Etat, ou le Gouvernement chinois, va publier plus tard cette année.
Xu Yongguang, spécialiste en études sur le vieillissement et qui est également vice-président de la Fondation Narada, une fondation de bienfaisance dont le siège est à Beijing, estime que moins de 10% des maisons de retraite à gestion privée sont rentables.
« Il est important pour le gouvernement de mettre en œuvre des politiques incitatives pour faciliter les investissements privés dans les services de soins aux personnes âgées et de créer un environnement équitable pour la concurrence dans ce secteur en plein essor », a‑t-il dit.
Zhu Longying, Directeur du département de la protection sociale du Bureau des affaires civiles du Jiangsu, a reconnu que le Gouvernement devrait fournir l’aide nécessaire aux entreprises débutantes et orienter les investissements vers les domaines les plus urgents, tels que les soins infirmiers aux personnes âgées handicapées.
Partager cet article

Sur le même sujet