Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Bercy annonce une hausse du nombre d'abus de faiblesse sur personnes âgées

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 02/09/2013

0 commentaires
Tracfin, la cellule de renseignement financier de Bercy, annonce avoir enregistré ces derniers mois un accroissement très net du nombre d’abus de faiblesse” sur des personnes âgées.

Isabelle Fenayrou-Degas, chef du département de l’analyse, du renseignement et de l’information à Tracfin explique : Le guichetier de banque voit arriver une personne âgée, accompagnée en général d’un neveu, et qui signe soit une procuration, soit un accord pour faire un transfert d’argent. Ce phénomène est fréquent et continuera à croître compte tenu du vieillissement de la population”. Elle ajoute que les banquiers appellent souvent affolés” parce qu’ils se sentent régulièrement menacés par ceux qui bénéficient de la générosité” des personnes âgées.

Il faut savoir que les guichetiers ou les conseillers clientèle des banques sont soumis au secret professionnel et en l’absence de preuve, ils ne se tournent pas naturellement vers les services de police. Ils adressent plutôt une déclaration de soupçon à Trancfin, ce qui permet d’ouvrir une enquête.

Si Trancfin permet de déceler des abus, ce service est en réalité dédié à la lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme. Rien à voir donc avec la protection des personnes âgées.

Partager cet article

Sur le même sujet