Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

L'activité physique réduit de 30 % la mortalité

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 02/09/2013

0 commentaires

Un ouvrage sur les habitudes de vie de la Fondation Pileje

Consultation médicale autour des habitudes de vie fondation pilejeLa Fondation Pileje publie les actes d’une conférence de 2012 sur les politiques de prévention en 2012 l’importance de la consultation médicale autour des habitudes de vie”. L’activité physique régulière y est plébiscitée. Selon l’OMS, elle diminue de 30% la mortalité et 60% les risques de survenue d’un diabète.
Ses bénéfices sont supérieurs à tout traitement.
Faudra-t-il que les médecins prescrivent sur leur ordonnance l’activité physique quotidienne ?

Nutritionnistes, président de la Haute autorité de santé, oncologue, porteurs de solutions (Siel bleu : activité physique adaptée), les différents experts s’accordent sur le fait que les habitudes de vie ont un impact sur la santé.

Pour convaincre encore les professionnels de santé, il semble que des études cliniques sont toujours nécessaires pour prouver le bien fondé des thérapeutiques non médicamenteuses.

Le paiement à l’acte pose problème : un paiement forfaitaire sera plus en phase avec la prévention individuelle (information, suivi) des personnes (malades ou non).
A l’âge adulte, ces actions de prévention seraient à suivre lors d’évènements de vie clé : adolescence, chômage/​réinsertion, retraite

Les experts suggèrent à l’HAS de rassembler dans un guide simple les principales recommandations de prévention (Cf. Charte Ottawa 86)

Actes à demander gracieusement ou à télécharger sur le site Interne de la Fondation Pileje

Partager cet article

Sur le même sujet