Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

La France lance un Observatoire national du suicide

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 09/09/2013

0 commentaires
Marisol Touraine vient d’annoncer, à la veille de la Journée mondiale de prévention du suicide qui se tient le 10 septembre, l’installation d’un Observatoire national du suicide. Un phénomène qui touche toujours les personnes âgées dans une indifférence quasi générale.

La France affiche toujours de mauvais chiffres. Le taux de décès par suicide est un des plus élevés d’Europe, 14,7 pour 100 000 habitants contre 9,9 en Allemagne et un peu plus de 5 en Espagne ou en Italie.

A la différence des autres pays européens, elle ne dispose toujours pas d’indicateurs fiables pour évaluer les causes des passages à l’acte. Il semble que Marisol Touraine ait donc entendu l’appel des professionnels car elle vient d’annoncer l’installation d’un Observatoire national du suicide.

Créé auprès de la ministre des Affaires sociales et de la Santé, cet Observatoire national réunit les représentants des sept ministères concernés (le ministère de l’Education nationale, le ministère de la Justice, le ministère de l’Intérieur, le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, le ministère du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social et le ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt), des acteurs institutionnels (opérateurs de l’Etat et caisses d’assurance maladie), des parlementaires, ainsi que des chercheurs, des professionnels de santé de diverses disciplines, des personnalités qualifiées et des représentants d’associations.

Sa mission consiste à améliorer la connaissance des mécanismes conduisant aux suicides et à mieux coordonner et exploiter les différentes données existantes. Il devra également évaluer les politiques publiques de lutte contre le suicide, et produire des recommandations, particulièrement dans le champ de la prévention.

L’Observatoire se réunira deux fois par an. En parallèle, des groupes thématiques travailleront plus spécifiquement dans les domaines de la recherche et de la prévention.

L’Observatoire national du suicide établira un rapport annuel, qui s’attachera à établir chaque année un focus thématique.

Le décret portant création de cet observatoire sera publié le 10 septembre au journal officiel.

Pour aller plus loin :
Prévenir le suicide des personnes âgées
A lire : La lumière noire du suicide

Partager cet article

Sur le même sujet