Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Notre santé, à nous aidants, dépend de nous

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 16/09/2013

0 commentaires
Nous sommes assez grands pour prendre notre propre santé en mains, mais une petite aide de l’Etat ne sera pas superflue !

La Journée nationale des aidants est le 6 octobre prochain, dans trois semaines seulement !
Ce serait bien que les médias et les ministres concernés réinsistent sur l’importance que les aidants doivent accorder à leur propre santé.

Tous les aidants doivent être conscients des risques réels de santé qui les guettent : le stress, les troubles cardio-vasculaires, l’hypertension, les problèmes pulmonaires, la fatigue, les troubles du sommeil, la dépression, le diabète, les problèmes de poids (prise de poids ou au contraire perte de poids), les migraines et douleurs à la nuque ou dans le corps…

Nous sommes assez grands pour décider de prendre notre santé en main et d’aller voir notre médecin traitant. Notre médecin traitant nous connaît, il saura nous dire ce que nous devons faire pour gérer aussi bien que possible (ou le moins mal possible) à la fois notre santé physique et notre santé mentale.

Nous sommes assez grands pour préparer cette visite et voir les points de surveillance qui nous paraissent utiles. Les recommandations de la Haute Autorité de Santé ou celles énoncées dans la visite longue des patients Alzheimer et de leur proche aidant sont la bonne mine d’or pour cette préparation.

Maintenant, ce serait aussi du bon sens que les ministres les plus directement concernés, Marisol Touraine, Michèle Delaunay, Marie-Arlette Carlotti, Michel Sapin redisent le 6 octobre aux aidants de faire attention à leur santé. Ce serait bien que le site www​.ameli​.fr mette en avant de manière visible et permanente l’information sur nos risques santé et la fiche de visite « aidant ».

Et ce serait du bon sens que tous les sites d’aidants nous aident à nous rappeler l’importance de suivre notre santé, par exemple avec une petite bannière sur leur page d’accueil, ô juste une petite bannière : « A quand remonte votre dernière visite à votre médecin traitant ? ». Et en cliquant sur cette bannière, l’aidant aurait les recommandations adaptées…

Aude Valorret
Membre d’un groupe d’aidants

Partager cet article

Sur le même sujet