Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Bien vieillir (prendre soin de soi)

Et la démographie b…. ?

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 16/09/2013

0 commentaires

Notre pays a considéré comme un objectif stratégique de financer sa démographie avec une politique familiale active (crèches, nourrices, déductions fiscales) permettant aux femmes de continuer à travailler tout en faisant des enfants.

Et ça a payé : notre taux de natalité fait pâlir d’envie nos voisins.
Ici, le « péril gris » ne menace pas ici comme en Allemagne par exemple.

En revanche, nous n’avons toujours pas considéré l’aide à l’autonomie des plus âgés fragilisés comme nouvel objectif stratégique. La Silver Economie a besoin, elle-aussi, de clients solvables.

Malgré une pression croissante des besoins, une augmentation du nombre de malades (Alzheimer, en fin de vie notamment en maison de retraite), une tension des politiques sociales, une montée de la pauvreté des seniors, un épuisement des aidants familiaux et professionnels, le gouvernement vient de reporter la création d’un cinquième risque en 2014. Ce droit à compensation des handicaps, cette amélioration de l’APA (Allocation personnalisée d’autonomie) sont pourtant promis, discutés… puis reportés par les gouvernements successifs, depuis les élections présidentielles de 2007.

Malgré la mobilisation de Michèle Delaunay, alertant la semaine dernière sur le poids électoral des séniors (mécontents), cette vision à court terme, dictée par les impératifs budgétaires actuels, a un impact sur la productivité (des aidants), la croissance (les emplois nécessaires ne sont pas créés) et à terme la natalité.

Comment faire des enfants si deux générations, d’un seul coup, sont mobilisées pour venir en aide aux parents et aux arrières-grands-parents ?


Partager cet article