Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Maison de retraite : les associations de familles réclament des moyens, selon Joelle Le Gall

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 16/09/2013

0 commentaires
Joelle le Gall, Présidente de la Fnapaef, a vivement réagi dans le dossier de la Résidence du SteÏr à Plogbnnec en Bretagne.

Cette maison de retraite publique de 82 places

accueille des personnes et dispose notamment de lits pour les personnes souffrant d’Alzheimer et maladies apparentées. Cet établissement rencontre des difficultés financières et d’effectifs qui empêchent d’accompagner correctement ces publics fragilisés.
La réponse consistant à augmenter les tarifs n’est pas satisfaisante, car elle repose encore sur les familles déjà exsangues.

Dans un article publié dans Le Télégramme le 9 septembre dernier, Joelle le Gall s’insurge : Je ne comprends pas pourquoi on continue d’y accueillir de nouveaux résidents alors que les conditions d’une prise en charge bien-traitante ne sont pas réunies. Et l’augmentation du coût infligé est disproportionnée par rapport aux services apportés”.

Une affaire à suivre tant les difficultés à se faire entendre sont ici nombreuses.

Partager cet article

Sur le même sujet