Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Google veut lutter contre le vieillissement et les maladies associées

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 23/09/2013

0 commentaires

Un projet qui demeure volontairement dans le flou

Google, le géant de la recherche sur Internet, a annoncé mercredi 18 septembre le lancement de Calico, une nouvelle filiale créée dans le domaine de la santé afin de s’attaquer au défi du vieillissement et des maladies associées ».

Arthur Levinson, ancien PDG de Genentech, une des stars de la biotechnologie californienne, présidera aux destinées de Calico, une nouvelle filiale créée par Google dans le domaine de la santé.

Les détails manquent sur la stratégie de Calico et les moyens affectés à cette société. Le projet sanitaire lui-même est plus que vague : « les problèmes de l’âge nous concernent tous » a expliqué Larry Page, co-fondateur de Google sur sa page Google+. « Notre mobilité se réduit avec l’âge et les familles payent un lourd tribut aux maladies mortelles. Même si notre projet est à long terme, nous croyons pouvoir réaliser des progrès dans des délais raisonnables » a‑t-il poursuivi. 

Une chose est sure, Google n’entend pas créer un laboratoire pharmaceutique de plus. En revanche, l’explication donnée par le magazine Time est plus satisfaisante. 

La médecine est sur le point de devenir une science de l’information : les médecins et les chercheurs génèrent de gigantesques quantités de données auprès de leurs patients. Et Google est très, très bon avec les grandes bases de données”.

Autrement dit, Google fait le pari qu’il est capable de poser de meilleures questions aux données issues de la biologie dans l’espoir d’obtenir des réponses plus pertinentes.

Pourquoi pas ? Après tout, la santé est chose trop sérieuse pour être laissée entre les mains des seuls médecins et laboratoires pharmaceutiques. 
Partager cet article

Sur le même sujet