Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Voisins de malades : voisins solidaires !

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 23/09/2013

0 commentaires

Et si on s’organiser pour s’aider entre voisins

L’Université d’été Ethique Alzheimer a été l’occasion de faire connaître ce petit guide édité par l’espace éthique Région Ile-de France et l’association Voisins solidaires. 10 conseils pratiques, règles de vie, écueils à éviter, pour s’entre-aider au quotidien, quand un voisin tombe malade.

Entrer dans la sphère privée, voir et respecter la personne avant le malade, proposer sans imposer (la juste présence”), rester vigilant face aux dérives (confidentialité), le guide s’articule autour de 10 mots/​règles clés

- La discrétion, la confidentialité s’appuyant sur le principe de prudence
- La responsabilité : savoir définir le cadre de l’aide, sa finalité, ses limites
- La relation : de la présence aux services : courses, accompagnement à une consultation, surveillance du domicile en cas d’absence…
- La dignité : la personne malade est un homme ou une femme confronté à un évènement de vie qui le fragilise dont il s’agit de respecter les droits, les choix, les préférences.
- La vie privée : mieux vaut organiser les interventions dans un programme précis et connu, ajustable.
- Le respect : de l’état de fatigue mais aussi des capacités et de la volonté propre.
- La complémentarité avec les proches, les professionnels qu’il se s’agit ni de supplanter, ni de culpabiliser.
- Le plaisir partagé de la rencontre, de l’entraide (la personne malade peut aussi rendre des services)
- La simplicité : sourire dans un ascenseur, prendre des nouvelles, accorder quelques instants d’écoute, rendre visite…
- Les solidarités : témoigner d’un engagement simple Voisins solidaires”.

Téléchargez , demandez et diffuser le guide

Sachez que vous n’êtes pas seuls.
Le programme Monalisa : Mobilisation contre la solitude des personnes âgées planche pour apporter des réponses aux voisins qui aimeraient aider mais aimeraient aussi être soutenus, avoir des relais, de l’aide avec des équipes citoyennes, d’autres voisineurs” (programme Voisin’Age des Petits frères des pauvres primé par Agevillage).

Partager cet article

Sur le même sujet