Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

La CFDT Retraités alerte sur l'urgence d'une loi pour la perte d'autonomie et crée un réseau national des Conseils de la Vie Sociale

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 30/09/2013

0 commentaires

Carte-pétition destinée au Président de la République

Pétition loi autonomie cfdt retraitésLa CFDT Retraités a lancé la semaine dernière un cri d’alarme, sous forme de ras le bol”.
Elle a d’abord formulé un constat édifiant Cela fait sept ans que la France attend ! On a multiplié les études, les enquêtes, les conciliabules, les groupes de travail, les concertations, les rapports sous tous les angles ! Les armoires en sont pleines. La CFDT Retraités l’affirme aujourd’hui : « Tout le monde est à bout ! » : les personnes qui sont conscientes de la dépendance qui les gagne progressivement ; les aidants qui n’en peuvent plus entre les déséquilibres personnels — et, pour la moitié d’entre eux, professionnels ; et les retraités modestes qui n’ont même pas les moyens de faire appel à la solidarité nationale et qui se terrent « au domicile ».

Plus encore, la prise en charge de la perte d’autonomie, via l’APA, devient une arme politicienne, une menace, une monnaie d’échange aux mains des conseils généraux. Les logiques comptables, électorales, et des niches fiscales à protéger ont rarement été une réponse à la justice et à l’héritage que nous laissent nos aînés !

Voilà sept ans que l’on attend ! Entre l’inanité de l’ère Sarkozy sur le sujet, et les hésitations budgétaires et d’opportunité de la présidence Hollande, cela suffit ! (…) il nous revient d’inventer une société à la hauteur des enjeux auxquels nous avons à répondre et qui respecte ses anciens.“

Lors d’une conférence de presse, qui s’est déroulée le 3 octobre dernier, la CFDT Retraités a présenté de manière claire, argumentée et précise ses analyses, propositions et engagements sur la perte d’autonomie. Le vieillissement de la population est en effet un défi à assumer par et pour toutes les générations. Il devient donc nécessaire de se mobiliser collectivement pour revendiquer :
- un développement de la prévention dès le plus jeune âge,
- une adaptation des logements, des transports et de l’urbanisme pour un maintien à domicile de qualité,
- une amélioration de la qualité de l’hébergement collectif,
- une réduction du reste à charge de la personne et/​ou de sa famille tant à domicile qu’en établissement,
- un accompagnement pour les aidants par une formation, des temps de répit et d’écoute,
- une augmentation du nombre de professionnels, un renforcement de leur formation, une valorisation de leurs compétences.

Elle espère mobiliser, les aidants comme les personnes âgées, pour qu’ils portent ses propositions auprès du Président de la République.
Elle a ainsi créé des cartes postales pétition, distribuées à 125 000 exemplaires sur les marchés de France, notamment dans le cadre de la semaine bleue.
Elle invite le grand public à les renvoyer au Président de la république jusqu’au 31 octobre.

Un geste fort pour soutenir cette action et prouver que ces question sont fondamentales aujourd’hui.

Ces cartes sont également téléchargeables sur le site internet de CFDT Retraités. Vous pouvez aussi signer la pétition en ligne.

Une démarche que soutient totalement Agevillage et à laquelle elle s’associe activement.
Depuis cette semaine, Agevillage a apposé son logo sur les cartes pétition et invite ses lecteurs à les imprimer et à les renvoyer au Président de la République. Car il y a maintenant urgence à ne pas laisser la loi Autonomie s’enterrer toute seule. 

Partager cet article

Sur le même sujet