Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Simuler vos 80 ans avec la combinaison-simulateur de vieillissement

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 07/10/2013

0 commentaires
Simulateur de vieillissementAtteindre l’âge de 80 ans en quelques minutes pour éprouver la perte d’autonomie,

voilà ce que propose le réseau Adhap services. Une drôle d’expérience assurément. En revêtant une combinaison-simulateur de vieillissement”, vous vous retrouverez dans la peau d’une personne âgée de 80 ans, en perte d’autonomie.

Cette expérimentation permet de comprendre, dans son corps et avec tous ses sens, ce que ressent une personne âgée ou handicapée dans les gestes les plus simples du quotidien : la difficulté à se lever, à se baisser, à s’asseoir, à se servir à boire, à prendre de l’argent dans son porte-monnaie, à lire le journal, à participer à une conversation… L’objectif : changer son regard et appréhender concrètement les difficultés rencontrées.

La campagne lancée par Adhap services concerne 3 publics distincts :

1. Les intervenants Adhap Services : cela permet à chaque intervenant d’« entrer dans la peau » d’une personne en perte d’autonomie.
Au cours de cette expérimentation, ils perçoivent une réalité très concrète : les limites, les fragilités, les incapacités, l’insécurité que vivent les personnes dépendantes. Résultat : un vrai changement de regard sur leur métier, sur leur rapport avec les personnes qu’ils accompagnent, plus d’empathie, de patience, de vigilance. Les centres Adhap Services proposent également cette expérience aux futurs salariés pour des recrutements encore plus qualifiés.

2. Les professionnels de santé
Travaillant en coordination avec les professionnels de santé, les centres Adhap Services proposent cette sensibilisation aux médecins, pharmaciens, assistantes sociales, personnels hospitaliers. Objectif : les aider à mieux appréhender la perte d’autonomie dans le cadre de leurs métiers.

3. Le grand public. Si la combinaison existe depuis plusieurs années, la vraie nouveauté concerne surtout cette sensibilisation du grand public.
Des animations sont prévues dans les zones commerciales, les salons, les foires, les marchés, les rues… Autant d’occasions pour les « aidants » de revêtir la combinaison de vieillissement pour mieux comprendre ce que vivent leurs proches dépendants ou fragilisés.

Pour en savoir plus 

Partager cet article

Sur le même sujet