Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Des parapluies fluos pour les seniors qui traversent les rues

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 21/10/2013

0 commentaires

La moitié des piétons accidentés a plus de 65 ans

Alors qu’en France la moitié des piétons tués dans des accidents de la route ont plus de 65 ans, la Seine-Maritime commence à faire école en distribuant aux seniors des parapluies jaunes fluos pour les rendre plus visibles des conducteurs.

C’est la deuxième année que nous réalisons cette opération en coopération avec la préfecture et le Conseil général de Seine-Maritime. D’autres départements ou autres institutions nous imitent”

, a expliqué jeudi 17 octobre, le capitaine Guillaume Denniel, chef de la sécurité routière à la Direction départementale de la Sécurité publique (DDSP).

L’an dernier, nous avons distribué 800 parapluies sur l’ensemble du département, a‑t-il précisé. Les parapluies sont jaunes et bordés par une ligne rétro-réfléchissante qui les rendent bien visibles par les phares des véhicules.

Une vingtaine d’institutions ou d’organismes divers dont les départements de l’Aveyron, de la Somme, de l’Oise, du Territoire de Belfort, la ville de Strasbourg, l’automobile club du Luxembourg, ou encore la compagnie d’assurance Axa ont marqué leur intérêt pour cette mesure de sécurité originale visant à protéger les piétons âgés, selon le capitaine Denniel.

Jeudi à Rouen une nouvelle distribution a eu lieu à plusieurs dizaines de personnes âgées de plus de 65 ans.

C’est l’automne, les jours sont plus courts, il pleut souvent et en plus vous êtes vêtus de couleurs sombres, vous n’êtes pas très +flashy+”, a expliqué à son auditoire le policier, recommandant aux seniors d’être plus visibles et de ne pas hésiter à faire des pas supplémentaires pour traverser les rues dans les passages protégés.

Selon l’association la Prévention routière, il y a eu 485 piétons tués en 2011, dans des accidents de la route, en majeure partie en secteur urbain.

37% des tués avaient plus de 75 ans, 12% avaient entre 65 et 75 ans, soit un total de 49% pour les piétons seniors de plus de 65 ans.

Sur les 12.000 piétons blessés cette même année, la part des plus de 65 ans était plus faible (22%), ce qui démontre une plus grande mortalité chez les accidentés âgés.


Partager cet article

Sur le même sujet