Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Les familles de résidents écrivent au Premier Ministre

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 09/12/2013

0 commentaires
Logo fnapaefLa Fédération Nationale des Associations de Personnes Agées et de leurs Familles (FNAPAEF) a publié le 6 décembre dernier une lettre ouverte au Premier ministre,

dans le cadre du lancement de la concertation sur le projet de loi d’orientation et de programmation pour l’adaptation de la société au vieillissement.

Signé par Joëlle Le Gall, présidente de l’association, cet appel vise à attirer l’attention du gouvernement sur le vieillissement en situation de handicap et les inégalités qui règnent encore dans notre pays.
La FNAPAEF demande sans relâche la prise en charge de la perte d’autonomie par la solidarité nationale : « Chacun contribue selon ses moyens, et reçoit selon ses besoins », principe fondateur de la Sécurité Sociale.“

Si la FNAPAEF ne peut qu’approuver la volonté déployée par le gouvernement pour adopter des mesures de prévention ou d’adaptation de la société au vieillissement, elle insiste toutefois sur le fait que l’aide doit être fonction des besoins, quel que soit l’âge, notamment des aides techniques de tout ordre : moyens de communication, fauteuil adapté, aménagement du domicile… comme avant 60 ans. La prévention, incontournable, concerne les vieux” de demain, mais nous devons assistance aux personnes âgées en situation de handicap d’aujourd’hui.“

Concernant les aides attribuées, la FNAPAEF fustige Parce que ce système est fondamentalement discriminatoire, nous refusons tout aménagement de l’APA. Il est inacceptable en effet que le montant de l’aide soit lié à la date de naissance de la personne, plutôt qu’au type de handicap dont elle est victime”.

Pour lire la lettre au Premier Ministre

Partager cet article

Sur le même sujet