Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Les seniors plus cinéphiles que les jeunes

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 06/01/2014

0 commentaires

Une étude du Centre National de la Cinématographie

Une étude du Centre national de la cinématographie parue fin 2013 sur la fréquentation des salles de cinéma a fait apparaitre la part grandissante prise par les seniors (50 ans et plus) et les retraités. 
Les 50 ans et plus
Entre 1993 et 2012, la progression de la part des seniors (50 ans et plus) dans la population cinématographique (+15,0 points) est plus rapide que celle observée dans l’ensemble de la population (+7,9 points). Composant 40,5 % de la population française en 2012 (32,6 % en 1993), les seniors ont représenté 33,2 % de la population cinématographique (18,2 % en 1993) et ont assuré 33,0 % des entrées en salles (14,3 % en 1993) dont 36,0 % de femmes.
Le taux de pénétration du cinéma chez les seniors reste inférieur à celui des autres tranches d’âge. Cependant, entre 1993 et 2012, la pénétration du cinéma chez les 50 – 59 ans a progressé de 20,9 points (58,1 % en 2012, contre 37,2 % en 1993) et celle des plus de 60 ans de 23,1 points (50,8 % en 2012, contre 27,7 % en 1993), soit les plus importantes évolutions comparées aux autres tranches d’âge. En 2012, le taux de pénétration du cinéma chez les plus de 50 ans est plus élevé parmi les femmes (54,4 %) que parmi les hommes (52,1 %). Longtemps inférieur à la moyenne tous âges confondus, le nombre moyen d’entrées annuelles des seniors atteint aujourd’hui un niveau proche, voire supérieur à cette moyenne nationale, selon les années.

Pour la deuxième année consécutive, la part des seniors dans le public est supérieure (33,2 % en 2012, contre 18,2 % en 1993) à celle des jeunes de moins de 25 ans (31,5 % en 2012, contre 43,9 % en 1993). Le même constat est observé pour les entrées : les seniors réalisent 33,0 % des entrées en salles en 2012 (14,3 % en 1993), tandis que cette part atteint 32,2 % chez les jeunes (48,2 % en 1993).
Le public des retraités a connu un développement relativement important entre 1993 et 2012. En 2012, 51,2 % des retraités se sont rendus au moins une fois au cinéma alors qu’ils n’étaient que 29,4 % en 1993 (+21,8 points, soit une augmentation du nombre de spectateurs retraités de 143,4 % sur la période). Ils sont à l’origine de 18,1 % des entrées en 2012, contre 18,6 % en 2011 et 6,5 % en 1993, soit une augmentation de 11,6 points en vingt ans. Le nombre d’entrées enregistrées par les retraités diminue de 8,8 % entre 2011 et 2012, mais progresse de 326,8 % entre 1993 et 2012.
Partager cet article

Sur le même sujet