Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Téléassistance médicalisée : pensez à votre mutuelle

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 13/01/2014

0 commentaires
Certains services de téléassistance se médicalisent au point que certaines mutuelles prennent en charge le coût de ce service. 
La téléassistance est une aide à la sécurité des personnes âgées à domicile. En cas de chute par exemple, il est possible d’alerter la famille ou les pompiers, via un boitier, un pendentif, un bracelet. Elle peut être renforcée d’une aide médicalisée à la personne âgée : conseils médicaux, écoute et soutien psychologique, contact permanent avec une plateforme d’assistance médicalisée.

L’AFRATA (Association Française de Téléassistance) estime que nous avons dépassé les 500 000 abonnés en France. L’association a créé un Label pour se repérer dans les différents services.

La téléassistance médicalisée fonctionne via un
abonnement supplémentaire, auprès de votre complémentaire santé d’un montant d’environ de 30 €/​mois, plusieurs dizaines d’euros de plus pour un service médicalisé.

Le service médicalisé avec la complémentaire santé peut permettre l’enregistrement du dossier médical personnalisé et sa mise à jour en relation avec le médecin traitant de l’abonné pour une personnalisation de la réponse apportée en cas d’urgence. Les données ne sont accessibles et consultables que par les médecins de la mutuelle.
En plus de la téléassistance déclenchée par l’utilisateur, on peut aussi trouver des détecteur de présence au lit, contrôle de température ambiante, vidéos-assistance… Certaines mutuelles santé assurent la prise en charge de tout ou partie de ces frais. Le coût de l’installation peut aussi être offert.

Une déduction fiscale de 50% du prix de l’abonnement peut être accordée au titulaire, s’il est imposable. Sinon, un crédit d’impôt est proposé.

Les frais peuvent aussi être couverts par l’APA, Allocation Personnalisée d’Autonomie, par le Conseil Général ou Le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS).

Demandez conseil à votre mutuelle ou à la société de service à laquelle est rattaché votre abonnement.
Pensez aussi aux courtiers d’assurances qui pourront vous orienter parmi les mutuelles.
Partager cet article

Sur le même sujet